Pageau veut briller dans les mineures, mais pas trop longtemps

Jean-Gabriel Pageau... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«J'ai vraiment eu un bon camp. Je suis fier de moi. J'ai tout laissé ce que j'avais. Chaque jour, je sortais de l'aréna sans regret. Pour ça, je suis fier de moi.»

Jean-Gabriel Pageau est fier, mais aussi déçu.

Ses patrons lui ont dit hier matin qu'il méritait d'entreprendre la saison dans la LNH. Il doit s'en retourner dans la Ligue américaine quand même, victime des circonstances.

«Retrancher Pageau me fait mal au coeur ce matin. Je crois qu'il a très bien paru dans tous ses matches préparatoires. Je dois le renvoyer dans les mineures mais il va revenir, ça ne fait aucun doute dans mon esprit.

«Il possède toujours les outils qui pourraient lui permettre, un jour, d'accéder à la LNH», a déclaré Bryan Murray.

«À cette période de l'année, les contrats entrent en ligne de compte. Nous avons consenti des contrats à sens unique à certains joueurs. Il détient un contrat à deux volets. Ça le rend vulnérable.»

Murray a quand même pris le temps de lancer un défi au Gatinois, hier.

Pour être rappelé plus rapidement, Pageau n'a qu'à se hisser parmi les meilleurs joueurs de la Ligue américaine. «Ça ne devrait pas être un problème. Il devrait être une star dans cette ligue.»

Pageau ne recule pas. «C'est certain que j'ai confiance en mes moyens. J'ai eu de bons chiffres dans cette ligue l'an dernier. Je sais que Luke Richardson va me donner beaucoup de temps de jeu. Je vais jouer en avantage numérique, en désavantage numérique, à cinq contre cinq, à quatre contre quatre... T'as qu'à nommer les situations de jeu, je sais que je vais en faire partie.»

«C'est une bonne chose de jouer pour un entraîneur qui a confiance en tes moyens.»

Pageau compte briller dans les mineures, mais à moyen terme, il conserve des visées plus hautes.

«C'est certain que je veux jouer ici. J'ai ma place ici. J'y ai cru jusqu'à la fin. C'est plate que ça se passe de même, mais je vais garder la tête haute et revenir le plus rapidement possible.»

Puempel laisse de bons souvenirs

Bryan Murray avait de bons commentaires à formuler au sujet d'autres joueurs qui ont été retranchés hier.

«Tout ce que Matt Puempel fait, c'est marquer des buts. S'il retourne à Binghamton et qu'il continue à marquer, il va revenir. Ce n'est pas un secret. Les marqueurs naturels sont toujours en demande dans notre ligue.»

«À pareille date l'an dernier, je n'étais pas convaincu que Buddy Robinson avait ce qu'il fallait pour jouer dans la LNH. Il a vraiment progressé dans la dernière année. Il est rapide. Il complète ses mises en échec. Il se comporte bien avec la rondelle. Je crois maintenant qu'il a une chance. Il pourrait même jouer quelques matches avec nous cette année.»

«Freddy Claesson aura été l'autre surprise du camp. À pareille date l'an dernier, il était un jeune homme compétitif, mais un joueur très moyen pour la Ligue américaine. Grâce à ses bonnes habitudes de travail, il ne cesse de s'améliorer. Il nous donnera un peu plus de profondeur dans les mineures cette année. L'an prochain, il pourrait faire le saut dans la LNH.»

Les vétérans des ligues mineures David Dziurzynski, Alex Grant et Aaron Johnson prendront aussi le chemin de Binghamton dans les prochaines heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer