Les Sénateurs ont le dessus

Les Sénateurs célèbrent le but du nouveau capitaine,... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Sénateurs célèbrent le but du nouveau capitaine, Erik Karlsson, en première période.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est drôlement bien parti pour Bobby Ryan.

Avec sa blessure à la tête, le nouvel homme de 50 millions $US des Sénateurs d'Ottawa n'a disputé que deux matches dans le calendrier préparatoire. Dans le premier, il avait marqué deux buts. Dans le second, vendredi soir, il n'en a marqué qu'un.

Mais tout un. Son but, en prolongation, a permis à son équipe de signer une victoire de 4-3 contre le Canadien de Montréal.

«Je suis surtout content parce que notre équipe a remonté la pente pour signer une victoire en fin de soirée. Ça n'est pas arrivé trop souvent l'an dernier», a-t-il rappelé en fin de soirée. 

«Et on dira ce qu'on voudra, on veut gagner tous nos matches contre Montréal. Ça ne m'a pas trop pris de temps à comprendre, à mon arrivée l'an dernier, à quel point nous détestons le Canadien. Nous n'avons peut-être pas mis de points en banque avec cette victoire, mais ça fait du bien quand même», a-t-il ajouté.

Erik Karlsson, Mike Hoffman et Alex Chiasson ont marqué les autres buts du club vainqueur, au Centre Canadian Tire.

Alex Galchenyuk, Max Pacioretty et David Desharnais ont inscrit les buts du Canadien.

À son dernier match du calendrier préparatoire, Robin Lehner a relativement bien fait. Il a surtout tenu le fort dans une deuxième période où son équipe a été dominée 12-2 au chapitre des tirs au but.

«J'ai fait de bons arrêts durant cette période, mais j'ai aussi alloué deux buts. J'aurais été capable d'arrêter ces deux rondelles», se lamente le jeune gardien perfectionniste.

Pacioretty a marqué son but sur une échappée. C'était sa troisième de la partie.

Alignement quasi-régulier

Paul MacLean avait un plan précis en tête, et ce, depuis le premier jour du camp. Il voulait présenter une formation quasi-complète pour les deux derniers matches préparatoires.

«Parce que les séquences de deux matches en autant de soirs sont fréquentes dans la LNH. Aussi bien s'y préparer», avait-il affirmé.

Il a tenu parole. Vendredi, sa formation ressemblait, en grande partie, à celle qu'il enverra dans la mêlée pour le match inaugural de la saison, jeudi prochain à Nashville.

Parmi les vétérans, seuls Zack Smith, Colin Greening et Patrick Wiercioch avaient été laissés de côté. Et Wiercioch, si ça se trouve, occupe possiblement le poste de défenseur numéro huit de l'équipe à l'heure actuelle.

Smith et Greening avaient été rayés au profit de Curtis Lazar et Mike Hoffman.

«Je voulais donner à ces deux joueurs une autre chance de se faire valoir», avait argué l'entraîneur-chef en matinée.

Hoffman a profité de la générosité de Peter Budaj pour marquer son premier but du calendrier préparatoire au troisième tiers. Durant le reste de la partie, il a été plutôt discret.

Lazar a été meilleur. Plus présent. Plus impliqué.

On se demande si d'autres joueurs profiteront à leur tour d'une dernière audition, ce soir, dans le deuxième match de la série aller-retour au Centre Bell.

Certains doivent se croiser les doigts.

Jean-Gabriel Pageau a regardé le match de vendredi dans les gradins avec Fredrik Claesson, David Dziurzynski, Alex Grant, Aaron Johnson, Matt Puempel et Buddy Robinson.

Tous ces joueurs sont susceptibles d'effectuer le voyage jusqu'à Binghamton ensemble en début de semaine prochaine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer