Alex Chiasson devrait revenir bientôt

Grâce à sa blessure, dont on ignore la... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Grâce à sa blessure, dont on ignore la nature exacte, Alex Chiasson a obtenu congé d'entraînement hier. Ça lui a donné la chance de célébrer son 24e anniversaire loin de la glace.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alex Chiasson célébrait hier son 24e anniversaire de naissance. On ignore comment il a meublé sa journée. Chose certaine, il ne se trouvait pas sur la patinoire avec ses coéquipiers en après-midi.

«C'est un petit cadeau de la part de l'entraîneur. Une journée de congé pour le fêté», a lancé Paul MacLean sur un ton plutôt joyeux.

Un gâteau avec ça?

«Je n'irais pas jusqu'à lui préparer un gâteau, non.»

L'entraîneur a enchaîné sur un ton plus sérieux. L'ailier droit de Saint-Augustin-de-Desmaures s'est infligé une petite blessure, mardi soir, dans le revers de 2-1 des Sénateurs à Winnipeg.

Il n'a pas donné plus de détails. Chiasson a peut-être conservé des séquelles d'une altercation avec Evander Kane. Au cours de la rixe, le fougueux jeune homme lui aurait asséné au moins un double-échec.

MacLean dit que Chiasson pourrait retrouver ses coéquipiers à l'entraînement dès aujourd'hui.

Retour de Borowiecki

Sinon, le bilan de l'infirmerie est encourageant. Mark Borowiecki et Robin Lehner étaient au poste, hier. Ils seront disponibles pour les matches du week-end prochain.

Marc Méthot et Erik Condra ont participé à une séance de «patinage libre» avec l'entraîneur adjoint Shean Donovan en milieu de journée.

Condra se sentait si bien qu'il a choisi de prolonger sa journée de travail en participant à la séance d'entraînement complète de son équipe.

Méthot ne jouera pas ce week-end. Condra songe à reprendre sa place.

Il se dit que c'est dans son meilleur intérêt.

«L'organisation a repêché de bons jeunes joueurs dans les dernières années. Quelques-uns de ces joueurs font bonne impression au camp. Ils sont gros, ils sont forts et ils sont rapides», a-t-il noté.

L'attaquant qui est originaire du Michigan est sur le point d'entreprendre la dernière année de son contrat. Comme plusieurs, il a déçu l'an dernier.

Une deuxième mauvaise campagne pourrait lui coûter très cher.

«Je ne peux pas me préoccuper de ce que font les autres. Je dois me concentrer sur mes propres performances. Je sais que je suis capable d'apporter une dimension unique. Il faut plusieurs pièces différentes pour former un puzzle.»

«J'aurais nettement préféré demeurer en santé du début à la fin du camp. Que voulez-vous que j'y fasse? Les blessures peuvent arriver n'importe quand au hockey. Elles peuvent affliger n'importe qui. Il faut croire que c'était mon tour.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer