Semaine déterminante pour les Sénateurs

Craig Anderson et le défenseur Marc Méthot ne... (Photo Fred Chartrand, PC)

Agrandir

Craig Anderson et le défenseur Marc Méthot ne peuvent que constater les dégâts, au grand plaisir de l'attaquant des Rangers Derek Stepan.

Photo Fred Chartrand, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La défaite contre les Rangers samedi après-midi était la première encaissée par les Sénateurs en 2014.

Depuis un cuisant revers de 5-0 à Boston le 27 décembre, la troupe de Paul MacLean avait amassé au moins un point de classement à ses huit sorties suivantes (6-0-2) pour s'approcher des deux places de «quatrièmes as» qui donneront accès aux séries éliminatoires dans l'association Est.

Un gain samedi leur aurait justement permis de s'approprier d'une de ces deux positions. Mais en perdant, ils ont plutôt vu Columbus les doubler pour la dernière place, eux qui ont un point de plus qu'eux, tout comme Détroit et Washington (avant leur match de dimanche), les Capitals étant les prochains adversaires des Sénateurs mardi dans la capitale américaine.

Le classement corsé ne donne pas beaucoup de marge de manoeuvre aux hommes de Paul MacLean, qui a mentionné au cours des derniers jours qu'il aimerait voir les siens occuper une position donnant accès aux séries d'ici à la pause olympique, qui débutera le 9 février.

«Nous avons perdu samedi en n'offrant pas notre meilleur effort. Là il faut rebondir, car on ne peut pas vraiment se permettre de perdre deux parties de suite vu qu'on dirait que tout le monde gagne ces temps-ci», soulignait l'attaquant Clarke MacArthur hier, lui qui a été déçu de ne pas offrir une meilleure performance lors du Hockey Day in Canada alors que le réseau CBC avait basé ses activités dans son patelin de Lloydminster, en Alberta.

Avec trois parties en quatre jours à l'étranger, avec des arrêts à Tampa Bay et Raleigh, en Caroline, jeudi et vendredi après le match contre Washington, la semaine pourrait être déterminante dans cette course effrénée.

Un match à la fois

L'entraîneur-chef Paul MacLean ne veut pas que ses hommes regardent plus loin que le match de demain, évidemment.

«On va commencer par pratiquer (aujourd'hui). On a donné une journée d'entretien à tout le monde (hier) parce qu'on a voulu regarder les choses dans leur ensemble. On aurait pu les faire patiner toute la journée à cause de l'effort, mais on ne l'a pas fait, car on veut être bien placés après 82 parties, pas 49. On avait besoin de refaire le plein d'énergie et de regarder vers l'avant, vers notre match à Washington», a souligné MacLean.

«On dirait que chaque prochain match est notre match le plus important... Nous avons connu une bonne séquence qui devait prendre fin à un moment donné, et là, il faut rétablir rapidement notre façon de jouer. Il faut rembarquer sur le train où on amasse des points chaque soir», ajoutait Jason Spezza.

Après leur voyage de cette semaine, les Sénateurs vont revenir à la maison avant d'aller visiter les Blue Jackets de Columbus mardi prochain. Ils seront de retour au Centre Canadian Tire pour l'un de leurs deux matches locaux avant la pause le 30 janvier lors de la visite du Lightning.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer