Méthot et Borowiecki brillent dans la victoire des Sénateurs

Un arrêt du gardien des Sénateurs, Robin Lehner,... (Photo Adrian Wyld, PC)

Agrandir

Un arrêt du gardien des Sénateurs, Robin Lehner, en deuxième période.

Photo Adrian Wyld, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour mettre un terme à une gênante séquence de cinq défaites consécutives devant leurs partisans, les Sénateurs d'Ottawa ont fait appel à deux joueurs qui n'ont pas trop souvent l'habitude de se retrouver sur la feuille de pointage.

Deux «p'tits gars» du coin, par dessus le marché.

Marc Méthot et Mark Borowiecki ont inscrit deux buts en l'espace de 37 secondes, en deuxième période, pour permettre à leur équipe de doubler le Canadien de Montréal.

Grâce à leurs buts, les Sénateurs ont signé une victoire de 4-1 dans un Centre Canadian Tire rempli à pleine capacité pour la première fois de la saison.

Méthot a inscrit le but gagnant. Après le match, toutefois, c'est Borowiecki qui retenait l'attention. Quand il a battu Carey Price avec un tir frappé de la pointe, il a inscrit son tout premier but en carrière dans la Ligue nationale de hockey.

Techniquement, c'était son deuxième but. Sauf que le premier n'a pas été porté à sa fiche. Il a poussé une rondelle dans son propre filet, dimanche dernier, contre les Stars de Dallas...

«Je suis content, mais je pense que les gars qui se trouvaient sur la patinoire quand j'ai marqué le but étaient encore plus excités que moi», a raconté la timide recrue de 24 ans après le match.

Borowiecki a grandi dans l'ouest d'Ottawa, à quelques minutes de route du CCT. Ses proches ont donc souvent la chance de le voir jouer. Étrangement, ils ont presque tous choisi de rater le match d'hier soir. «Mes parents sont en voyage à Las Vegas. Ma copine est enseignante. Pour une rare fois, elle devait travailler ce soir. Elle devait rencontrer les parents de ses élèves...»

En train de faire sa place

Au sein d'une brigade défensive qui se cherche, Borowiecki est en train de se faire une niche. Dans sa conférence de presse d'après-match, en fin de soirée, l'entraîneur-chef Paul MacLean a laissé entendre qu'il n'est pas étranger aux récents succès de l'équipe.

«Nous l'avons rappelé de Binghamton parce que nous savions qu'il débarquerait ici avec une très bonne attitude. Il ne nous a pas déçus. Depuis son arrivée, il a réussi à transmettre son énergie à certains de ses coéquipiers. Il n'a rien fait de spécial. Il a juste bien fait son travail.»

Bobby Ryan et Kyle Turris ont complété la marque. Le but de Turris a été marqué dans un filet désert en toute fin de match.

Le seul but du Canadien a été marqué par Andreï Markov, durant une supériorité numérique, en première période. Robin Lehner, solide, a stoppé 33 rondelles.

P.K. Subban a obtenu une mention d'aide sur le but de Markov. Il a donc remporté la bagarre des jeunes quart-arrières. Erik Karlsson a été blanchi pour la première fois en six parties.

Karlsson a surtout donné une bonne frousse à tout le monde, au début de la troisième période. À la suite d'une passe complètement ratée de sa part, en sortie de zone, la rondelle a frappé Chris Neil en plein visage. L'homme fort est rentré au vestiaire avec le visage ensanglanté. Il est revenu au jeu plus tard avec une grosse cicatrice près de son oeil droit.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer