Pageau reprend de plus belle

Jean-Gabriel Pageau lors d'une mise en échec contre... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau lors d'une mise en échec contre Carter Ashton, des Maple Leafs de Toronto, lors du premier match hors-concours des Sénateurs, jeudi soir.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La soirée ne s'est pas exactement déroulée comme Jean-Gabriel Pageau l'aurait souhaité.

En deuxième période, il a écopé de la pénalité qui a permis aux Maple Leafs de Toronto de revenir dans le match. En troisième, quand les deux équipes étaient nez à nez, il a réussi à s'échapper mais son lancer a été stoppé.

Les Sénateurs d'Ottawa ont fini par subir une défaite de 3-2 dans leur premier match préparatoire à domicile.

Durant le calendrier préparatoire, on s'attarde davantage à l'effort qu'au résultat. Pour cette raison, parce qu'il était partout sur la patinoire tout au long de la partie, le nom du centre gatinois était sur toutes les lèvres dans le vestiaire après la partie.

« Je suis un grand fan de Pageau. Il a le sens du jeu et il est très compétitif. J'aime les petits joueurs qui, comme lui, n'ont jamais peur de travailler dans les zones où ça brasse », a révélé le nouveau capitaine Jason Spezza.

« Pageau... Quel bon joueur de hockey ! Je pense qu'il est avec nous pour rester. S'il continue à jouer comme ça, il connaîtra une très longue et très belle carrière dans la Ligue nationale de hockey », a pour sa part prédit Erik Karlsson.

Le numéro 44 a décoché quatre tirs au but, il a remporté plus de 80 % de ses mises en jeu et il a bien alimenté ses ailiers André Petersson et Shane Prince tout au long de la soirée. Sa pénalité ?

Une décision discutable des officiels. Il a mis le feu aux poudres après avoir complété une dure mise en échec sur Nazem Kadri. Dans le temps de le dire, il luttait avec Kadri et le très robuste David Clarkson devant le banc des Leafs. Il a été chassé pour quatre minutes. Clarkson a écopé d'une pénalité mineure simple. Kadri n'a reçu aucune sanction.

« J'aimerais bien recevoir les explications de l'arbitre parce que je n'ai pas vu l'incident de la même manière, a dit Pageau, un brin irrité, dans le vestiaire. J'imagine que c'est le camp d'entraînement pour tout le monde... »

Les Sénateurs sont déçus d'avoir échappé cette partie parce qu'ils avaient pris les devants tôt. En première période, le défenseur suédois recrue Fredrik Claesson a ouvert la marque avec un tir de la pointe.

Kadri et Mason Raymond ont marqué deux buts en 19 secondes alors que Pageau se trouvait au banc.

Petersson a créé l'égalité vers la fin de la deuxième période, mais Dave Bolland a inscrit le but décisif au troisième tiers.

« Je crois que les Leafs ont dicté l'allure de la rencontre dans la deuxième moitié. Leur gardien a plutôt bien fait, aussi », a résumé l'entraîneur-chef Paul MacLean après la partie.

Il parlait de Drew MacIntyre, le vétéran des ligues mineures qui a pris la relève de Jonathan Bernier au retour du premier entracte. Il a effectivement réussi quelques beaux arrêts.

Bernier, qui lutte avec James Reimer pour l'obtention du poste de gardien titulaire dans la Ville-Reine, n'a pas eu l'air très brillant sur le premier but de la soirée.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer