Inutile de rêver en couleurs, dit MacLean

Paul MacLean... (Photo Gene J. Puskar, AP)

Agrandir

Paul MacLean

Photo Gene J. Puskar, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Pittsburgh) Message de Paul MacLean aux partisans des Sénateurs d'Ottawa : ne rêvez pas trop au retour du sauveur.

Oui, Jason Spezza patine chaque jour. Non, il ne participera pas au prochain match des séries éliminatoires.

« À l'heure actuelle, Jason est à Ottawa et il poursuit son programme d'entraînement. Le reste de l'équipe se trouve à Pittsburgh », a-t-il rappelé.

On peut comprendre les fans d'espérer le retour de Spezza. Il est le deuxième meilleur marqueur de l'histoire des Sénateurs en séries. Il a récolté près de la moitié de ses 51 points lors de supériorités numériques.

Les unités spéciales ont fait la différence dans le match numéro un de la série entre les Sénateurs et les Penguins, mardi. Une douzaine d'heures après la conclusion de cette partie, le sujet était encore sur toutes les lèvres. On risque de parler de parler encore d'attaques massives et de jeu à quatre contre cinq pendant quelques heures, puisque le match numéro deux sera présenté demain soir.

Spezza n'y participera pas.

Karlsson au ralenti

L'autre pilier à l'attaque des Sénateurs, Erik Karlsson, y sera. Toutefois, son jeu dans les dernières parties n'était pas particulièrement inspiré.

Encore une fois, MacLean demande aux observateurs de se montrer indulgents. Il rappelle que le jeune défenseur suédois ne devrait même pas patiner à l'heure actuelle.

« Il ne ressemble pas du tout au joueur qu'il était avant de se blesser. Il était un joueur dominant, mais vraiment dominant avant d'être victime de cet accident. Il était peut-être le meilleur joueur de toute la ligue dans les premières semaines de la saison régulière. »

« Quand il a décidé de recommencer à jouer en fin de saison, nos attentes n'étaient pas très élevées. Nous savions qu'il trouverait malgré tout une façon d'aider notre équipe. Il demeure, malgré tout, un très bon quart arrière pour notre jeu de puissance. Nous n'avons pas besoin qu'il se comporte comme le jeune homme qui a remporté le trophée Norris la saison dernière. Nous voulons juste qu'il fasse tout en son possible pour aider notre équipe. »

En somme, le centre vedette n'effectuera pas d'apparition surprise. Le quart-arrière sera de la partie, mais il ne faut pas trop lui en demander.

Malgré tout cela, dans les prochaines heures, MacLean se donnera un défi assez ambitieux. Dans le match numéro deux de sa série face aux Penguins, il tentera malgré tout de remporter la bataille des unités spéciales.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 16 mai 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Sénateurs impuissants

    Sénateurs d'Ottawa

    Les Sénateurs impuissants

    Mardi avant-midi, avant d'affronter les Penguins de Pittsburgh pour la première fois, Paul MacLean a fait un dernier clin d'oeil aux partisans du... »

  • Les Sénateurs refroidis par les Penguins

    Hockey

    Les Sénateurs refroidis par les Penguins

    Mardi matin, avant d'affronter les Penguins de Pittsburgh pour la première fois, Paul MacLean a fait un dernier clin d'oeil aux partisans du Canadien... »

  • Spezza reste à Ottawa

    Sénateurs d'Ottawa

    Spezza reste à Ottawa

    Jason Spezza se sentait assez bien pour prendre part à une deuxième séance d'entraînement consécutive avec ses coéquipiers, hier. Il ne se sentait... »

  • «La clé, c'est la confiance» - Spezza

    Sénateurs d'Ottawa

    «La clé, c'est la confiance» - Spezza

    Trois mois après avoir subi une délicate intervention chirurgicale au dos, Jason Spezza n'est pas remis à 100%. Pour les partisans des Sénateurs... »

  • Le destin de Mika Zibanejad

    Hockey

    Le destin de Mika Zibanejad

    Peu importe ce qu'il fait contre les Penguins de Pittsburgh lors de cette deuxième ronde des séries, on se souviendra sans doute du printemps de Mika... »

  • Gryba pourrait jouer demain

    Sénateurs d'Ottawa

    Gryba pourrait jouer demain

    Eric Gryba ne faisait pas partie des joueurs qui ont pris part à la séance d'entraînement d'hier après-midi à Pittsburgh. Il n'a pas non plus été vu... »

  • Erik Karlsson reconnaît qu'il n'est pas à 100 %

    Sénateurs d'Ottawa

    Erik Karlsson reconnaît qu'il n'est pas à 100 %

    Paul MacLean affirme qu'Erik Karlsson n'est pas l'ombre du joueur qu'il était avant de se blesser. Karlsson ne peut le contredire. »

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer