Pageau marque 3 buts et les Sénateurs reprennent le contrôle de la série

Jean-Gabriel Pageau (au centre) a inscrit son premier... (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau (au centre) a inscrit son premier tour du chapeau en séries éliminatoires.

PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

Partager

Jean-Gabriel Pageau avait quelques points de suture dans le bas du visage. Du sang séché sur sa lèvre inférieure. Une dent en moins. Et ce regard, figé, qu'on a déjà vu à quelques reprises dans le dernier mois. Le regard du gars qui n'a l'air de ne pas croire ce qui lui arrive.

Le jeune centre hullois a réussi son premier tour du chapeau dans la Ligue nationale de hockey, dimanche soir. À son tout premier match en séries éliminatoires devant ses partisans, à la Place Banque Scotia, il a permis aux Sénateurs d'Ottawa de signer une victoire impressionnante de 6-1 contre le Canadien de Montréal.

Une victoire sur toute la ligne.

En troisième période, quand le club local a marqué son quatrième but, une mêlée générale a éclaté au centre de la glace. Cinq combats en même temps. Lorsque tous les combattants ont été chassés, tous les juges sur la galerie de presse - même ceux qui étaient venus de la métropole - ont déterminé que les joueurs en rouge avaient eu le dessus.

La foule, pas mal plus bruyante qu'à son habitude, n'a pas détesté.

Elle semble avoir adopté Pageau définitivement, aussi.

Après son deuxième but, avec une pointe de méchanceté dirigée vers les quelques milliers de fans du Tricolore qui avaient réussi à se faufiler dans l'amphithéâtre, ils ont commencé à chanter son nom. Sur l'air du cri de ralliement qu'on entend si souvent au Centre Bell, Olé, olé, olé...

«C'était incroyable et ça m'a fait vraiment plaisir. Ça m'a donné le goût d'en donner encore davantage. J'espère juste pouvoir continuer à jouer de cette manière, a-t-il marmonné après la partie, avec sa bouche très enflée.

Il a perdu sa dent après avoir marqué son premier but de la soirée, quand le bâton de P.K. Subban l'a heurté en plein visage.

«Quelle belle soirée pour lui. Ma seule crainte, c'est qu'il ait de la difficulté à traverser le pont quand il retournera chez lui», a blagué un Paul MacLean de très bonne humeur après la partie.

«Nous allons avoir une longue conversation avec lui demain matin. Nous voulons nous assurer qu'il se présentera dans de bonnes dispositions pour connaître un autre gros match mardi. En attendant, j'espère qu'il va vraiment savourer sa soirée. Trois buts en séries. Je n'ai jamais eu la chance de vivre une telle soirée», a rapidement enchaîné l'entraîneur-chef.

Les partisans des Sénateurs n'ont pas eu la chance d'en voir souvent, non plus, au fil des ans. Daniel Alfredsson est le seul joueur de l'histoire de l'équipe qui a réussi un tour du chapeau en séries. Il a fait le coup à deux reprises en 1998.

Le vieux capitaine a également inscrit trois points hier soir. Il a marqué un but et récolté deux mentions d'aide. Kyle Turris et Jakob Silfverberg ont été les autres marqueurs de l'équipe.

Un journaliste de Montréal a demandé à Michel Therrien d'expliquer sa décision de ne pas retirer Carey Price à un certain moment, en troisième période. Le pilote du Canadien a répondu que cette idée ne lui avait même pas effleuré l'esprit.

«L'affaire qui arrive, c'est qu'on gagne en équipe et qu'on perd en équipe. Carey n'est vraiment pas à blâmer pour ce qui nous est arrivé ce soir», a-t-il répondu.

Rene Bourque a été le seul à déjouer Craig Anderson. Le gardien des Sénateurs a été plus occupé que son vis-à-vis dans ce match. Le Canadien a malgré tout trouvé le moyen de dominer 34-30 au chapitre des tirs au but.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Quelle fièvre des séries?

    Sports

    Quelle fièvre des séries?

    En séries, les soirs de match, les bars sportifs et les restaurants débordent habituellement de partisans du Canadien de Montréal. Pas cette année.... »

  • Le Canadien K.-O.

    Sports

    Le Canadien K.-O.

    Les Sénateurs d'Ottawa ont été intraitables sur leur patinoire, dimanche, et c'est un jeune produit local qui a fait la loi au Canadien. ... »

  • Un retour spectaculaire<strong></strong>

    Sénateurs d'Ottawa

    Un retour spectaculaire

    Quand Kyle Turris a lancé la rondelle dans le filet du Canadien de Montréal, dans la troisième minute de la prolongation, la Place Banque Scotia a... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer