Les Sénateurs leur infligent une neuvième défaite consécutive

Descente aux enfers chez les Devils

Partager

Un peu de sang neuf, ça peut faire beaucoup de bien.

Les Sénateurs d'Ottawa ont conclu leur semaine - et leur plus long voyage de la saison - en allant chercher la 700e victoire de leur histoire. Ils l'ont fait grâce à trois joueurs qui n'étaient même pas dans la formation débutante au début de la semaine.

Commençons par le commencement. Jean-Gabriel Pageau a marqué le but gagnant. À son deuxième match dans la Ligue nationale de hockey, il a fait dévier un tir de Colin Greening derrière Martin Brodeur pour ouvrir la marque.

Milan Michalek a doublé l'avance de son équipe avant la fin du second engagement. Belle façon de souligner son retour au jeu.

Il avait raté les 15 dernières parties de son équipe parce qu'il était blessé à un genou.

Craig Anderson a fait le reste du travail. Les Devils du New Jersey jouaient le tout pour le tout, hier soir. Le gardien visiteur a stoppé leurs 33 lancers pour permettre à son équipe de signer une victoire de 2-0 au Prudential Center.

Après le match, dans le vestiaire, les joueurs étaient à la fois heureux et soulagés. Heureux, entre autres, pour une recrue québécoise qui a marqué son premier but en carrière contre une superstar qui a pratiquement écrit le livre des records de la LNH.

Lorsque « Marty » a entrepris sa carrière, le 26 mars 1992, Pageau n'était même pas encore né !

« Un joueur francophone qui marque son premier but contre Brodeur, c'est super. Dans plusieurs années, quand Jean-Gabriel racontera cette histoire à ses enfants, ils ne sauront pas qui est Brodeur. Pour lui, ce sera un souvenir impérissable », croit Daniel Alfredsson.

Les Sénateurs étaient un peu soulagés, aussi, parce qu'ils ont été dominés pendant une bonne partie de la soirée. À la suite d'un combat entre Zack Smith et David Clarkson, au beau milieu de la deuxième période, les Devils ont complètement pris le contrôle.

Anderson a sauvé les meubles. Il a réussi au moins deux ou trois arrêts spectaculaires.

Un gardien normal aurait sans doute flanché. Mais Anderson ne se comporte pas comme un gardien normal cet hiver.

« Ils ont obtenu plus de chances de marquer que nous, mais des fois, la qualité est plus importante que la quantité », dit celui qui a signé son troisième jeu blanc de la saison.

« Mes coéquipiers ont bien nettoyé le devant de mon filet. »

À force de se faire stopper, les Devils ont fini par se dégonfler. Ils ont fini par encaisser un neuvième revers consécutif. Il s'agit de leur plus longue séquence perdante sous l'ère Brodeur.

Le pire, c'est qu'ils devront essayer d'y mettre fin sans leur meilleur attaquant Ilya Kovalchuk, leur capitaine Bryce

Salvador et Anton Volchenkov. Les deux premiers sont blessés. L'autre, suspendu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer