Pageau rappelé par les Sénateurs

Jean-Gabriel Pageau a été surpris par son rappel.... (ÉTIENNE RANGER, Archives, LeDroit)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau a été surpris par son rappel. Il ne s'attendait pas à jouer dans la LNH cette saison.

ÉTIENNE RANGER, Archives, LeDroit

Partager

(PHILADELPHIE) Les gens de Philadelphie aiment bien les athlètes francophones de la grande région d'Ottawa-Gatineau. Claude Giroux et Daniel Brière sont deux des piliers à l'attaque chez les Flyers. Philippe Aumont est en train de se tailler une place chez les Phillies.

Dans quelques heures, les amateurs de sports de la ville de l'amour fraternel vont découvrir Jean-Gabriel Pageau.

En fin de journée, hier, le centre hullois a été rappelé par la direction des Sénateurs d'Ottawa. Il devrait disputer son premier match dans la Ligue nationale de hockey ce soir, au Wells Fargo Center.

Cette nouvelle surprend? C'est un peu normal. Pageau lui-même ne s'attendait pas à jouer dans la grande ligue cette saison.

«Moi, j'y allais au jour le jour. Au début de la saison, je voulais juste me tailler un poste à Binghamton. C'est un peu que j'ai atteint. Même si ça n'a pas été facile, j'ai passé au travers. Jouer à Ottawa, c'était un objectif pour mon premier contrat. Je m'étais donné trois ans pour faire mes preuves», a-t-il confié quelques heures après avoir déposé sa valise à l'hôtel où loge son équipe.

Il avait l'air un peu désorienté, presque sonné.

Quand on lui a annoncé la nouvelle, c'était encore pire.

«Je ne lui ai pas souvent demandé de venir me voir dans mon bureau cette saison. Je n'ai pas ressenti le besoin de le faire parce qu'il faisait toujours son travail correctement. Quand il s'est assis devant moi, il avait un peu l'air de se demander ce qu'il faisait là. Quand je lui ai dit qu'il avait été rappelé, sa mâchoire a tombé. Il était sous le choc», raconte l'entraîneur-chef des Senators de Binghamton, Luke Richardson.

«J'ai pris le temps de le féliciter. Je lui ai dit à quel point je me suis amusé quand j'ai eu la chance de jouer à Philadelphie. Je lui ai surtout rappelé qu'il va jouer avec et contre des joueurs qu'il côtoyait dans la Ligue américaine durant le lock-out. J'espère qu'il ne sera pas trop impressionné. Ça reste du hockey.»

Plus de détails dans LeDroit du 11 avril 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer