Latendresse a retrouvé ses moyens

Guillaume Latendresse réussit un but spectaculaire en perdant... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Guillaume Latendresse réussit un but spectaculaire en perdant l'équilibre en première période du match contre le Lightning, samedi après-midi, à la Place Banque Scotia. Les Sénateurs l'ont emporté 5-3.

La Presse Canadienne

Partager

«J'ai fini de me casser la tête avec tout ça. Ça va rentrer quand ça va rentrer.»

Guillaume Latendresse a fait cette déclaration juste avant d'effectuer son retour au jeu, il y a environ deux semaines. Il avait alors tout à prouver, n'ayant pas marqué un seul but en 15 mois.

Arrêter de se «casser la tête» aura manifestement été une bonne idée. Depuis, il a disputé sept parties. Il a donné un fier coup de main à une formation qui avait besoin d'aide à l'attaque en récoltant six points. Il a marqué quatre buts.

Ses buts dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa ne passeront pas tous à l'histoire.

Le premier n'était pas laid. À sa première présence sur la patinoire, il a réussi à s'échapper pour déjouer le gardien des Bruins de Boston Tuukka Rask. C'était presque trop beau pour être vrai. C'était un peu comme si les dieux du hockey lui faisaient un cadeau.

Pour marquer les trois autres, il a été un peu chanceux. On lui a donné le deuxième après avoir consulté la reprise vidéo. Un lancer de Daniel Alfredsson l'a heurté avant de se retrouver dans le filet des Jets de Winnipeg. Le troisième a été marqué dans un filet désert, vers la fin d'une partie, au Nassau Coliseum de Uniondale.

Samedi, dans la victoire de 5-3 des Sénateurs contre le Lightning de Tampa Bay, Latendresse a décoché un lancer alors qu'il se trouvait derrière la mince ligne rouge, presque dans le coin de la patinoire. Pour ajouter une dimension dramatique à la scène, il était en train de perdre l'équilibre lorsqu'il s'est débarrassé du disque. «J'ai déjà travaillé sur des lancers depuis cet endroit sur la patinoire à l'entraînement», affirme-t-il.

«Cela dit, je dois reconnaître que je ne me suis pas vraiment posé la question quand j'ai ramassé la rondelle samedi. J'ai juste voulu lancer vers le filet le plus rapidement possible. Si vous me donnez 10 rondelles dans cette partie de la patinoire et que vous me demandez de les lancer une après l'autre en tombant, je ne suis pas convaincu que je vais marquer souvent», ajoute-t-il avec empressement.

Latendresse se fiche bien, au fond, que ses buts se retrouvent dans les séquences des plus beaux jeux de la semaine ou non.

«Si on prenait le temps de disséquer les 10 saisons de 30 buts de Jarome Iginla, je suis certain qu'on se rendrait compte assez vite qu'il n'a pas marqué que des beaux buts. Pour connaître des saisons de 20 ou de 30 buts dans la LNH, un joueur doit être chanceux. Il doit profiter de quelques bonds favorables de la rondelle», résume-t-il avec toute sa sagesse.

Plus de détails dans LeDroit du 25 mars 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer