Spezza de retour dans deux ou trois semaines?

Jason Spezza... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Jason Spezza

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partager

(TORONTO) Au cours d'une journée où ils ont perdu un autre joueur, David Dziurzynski, tout en récupérant un pilier important en Milan Michalek, les Sénateurs ont au moins eu une bonne nouvelle mercredi: le centre Jason Spezza pourrait revenir plus vite que prévu à l'origine.

Passé sous le bistouri à la fin du mois de janvier pour traiter une hernie discale, le quatrième meilleur compteur de la LNH l'an dernier avait rendez-vous avec le spécialiste qui l'avait opéré et il lui a donné le feu vert pour augmenter l'intensité de ses exercices de réhabilitation.

Spezza, qui a commencé à patiner en solitaire récemment, pourrait revenir, possiblement, d'ici deux ou trois semaines, a déclaré le directeur général Bryan Murray au réseau Sportsnet. «Jason s'est fait dire par le docteur qu'il peut travailler plus fort et s'activer. Nous espérons que d'ici deux ou trois semaines, nous serons capables de l'insérer dans l'alignement», a dit Murray.

L'entraîneur-chef Paul MacLean n'était pas au courant après le match. «Je n'ai pas eu de mise à jour, mais s'il y en a une, ça devrait être positif», a-t-il noté.

Dziurzynski blessé

Le club n'a pas donné plus de nouvelles concernant Dziurzynski après la rencontre, lui qui a subi une commotion lorsqu'il a été mis K.-O. par Frazer McLaren dans les premiers instants du match. Il aurait subi des radiographies pour déterminer s'il a eu une quelconque fracture au visage, mais les résultats ont été dévoilés.

«Il avait bien commencé son combat, décochant quelques bons coups, mais McLaren l'a atteint solidement. Ce n'est jamais plaisant de voir quelqu'un se blesser comme ça mais on espère qu'il ne sera pas trop pire et qu'il reviendra bientôt, a souligné le capitaine Daniel Alfredsson, auteur d'un but dans la tentative de remontée des siens.

«Nous sommes habitués maintenant de voir des gars tomber au combat, on n'a pas lâché pour autant. On s'est juste creusé un trop gros trou avec des déficits de trois buts (deux fois).»

Le gardien Ben Bishop, qui a fait face à 28 lancers, n'avait pas l'air trop content de sa sortie après coup.

«C'est certain que je ne peux pas allouer un but seulement à tous les matches, mais il y a quelques buts que j'aimerais revoir.

«Il y a eu de drôles de bonds au cours de ce match, sur le premier but notamment. Avec un peu de chance, on aurait pu gagner ce match», estimait le cerbère américain.

C'était seulement la troisième fois en 24 matches cette saison que les Sénateurs allouaient quatre buts ou plus dans une rencontre, la première depuis le 13février dernier à Pittsburgh, une séquence de 10 parties.

Milan Michalek, en passant, a obtenu une aide à son retour au jeu après avoir raté ces 10 rencontres.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer