Un but au moment opportun

  • Milan Michalek
Senateurs Sabres 3eme periode
PATRICK WOODBURY, LeDroit (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Milan Michalek Senateurs Sabres 3eme periode PATRICK WOODBURY, LeDroit

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 1 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 2 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 3 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 4 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 5 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 6 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 7 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 8 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 9 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 10 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 11 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 12 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 13 / 14
  • Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Les Sénateurs l'ont emporté 2-0 face aux Sabres de Buffalo mardi soir à la PBS.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 14 / 14

Partager

Quand plus rien ne fonctionne, il faut innover. Sortir de sa zone de confort.

En deuxième période, hier soir, plus rien ne fonctionnait pour les Sénateurs d'Ottawa. Ils n'avaient pas marqué un seul but en 121 minutes de jeu. Même le jeu de puissance, qui avait été tellement efficace au début de la saison, avait fait chou blanc à ses cinq premières sorties contre les Sabres de Buffalo.

C'est au moment où on s'y attendait le moins que les choses ont débloqué. Durant une infériorité numérique, Erik Karlsson a enfin réussi à battre Ryan Miller avec un excellent lancer.

C'était son 43e but dans la Ligue nationale de hockey. Le premier marqué lorsque son équipe était à court d'un homme.

C'était surtout gros but à un gros moment. Il a permis à son équipe de signer une victoire de 2-0 qui fait du bien. Elle permet de conclure sur une bonne note une séquence de quatre parties à domicile.

« Des fois, durant une infériorité numérique, on peut trouver une petite ouverture sur la glace. Quand la chance se présente, il faut la saisir », a dit le défenseur qui a décoché neuf des 31 tirs de son équipe.

Les Sénateurs avaient remporté une seule de leurs trois parties précédentes. Cette victoire avait été obtenue contre les Sabres, ironiquement, une semaine jour pour jour auparavant.

Les hommes de MacLean n'avaient pas eu trop de misère à vaincre ceux de Lindy Ruff mardi dernier. L'entraîneur-chef de Buffalo avait fait un cadeau à ses adversaires, envoyant le petit gardien suédois Jhonas Enroth dans la mêlée.

Battre Miller, le gardien de l'équipe olympique américaine en 2010, c'est moins évident.

Pour mettre un terme à la léthargie à l'attaque, MacLean avait donné une directive toute simple à ses joueurs. Il voulait les voir foncer au filet. Foncer et lancer le plus souvent possible. Le message n'a visiblement pas été reçu très rapidement. Dans les 20 premières minutes de jeu, Miller n'a eu qu'à effectuer sept arrêts.

Les patineurs des Sabres leur donnaient pourtant de bonnes opportunités avec toutes ces pénalités.

Le défilé au cachot s'est poursuivi au retour de l'entracte. En deuxième période, les Sénateurs faisaient mieux, mais jouaient de malchance. Des tirs de Sergeï Gonchar et de Mika Zibanejad ont frappé des poteaux. Puis, Daniel Alfredsson a obtenu une incroyable chance d'ouvrir la marque, le filet lui était complètement ouvert. Avec son lancer frappé sur réception, il a complètement raté la cible.

Il aurait s'agit de son 44e but en carrière contre les Sabres. Aucun autre joueur actif, dans toute la LNH, ne peut se vanter d'en avoir fait autant. « C'était frustrant de rater la cible comme ça, mais en même temps, je savais qu'à force de travailler, on finirait par marquer », commente le capitaine.

Erik Condra a finalement inscrit le but d'assurance dont les Sénateurs avaient besoin. Moins de deux minutes après le but de Karlsson, il a profité d'un moment de confusion dans l'enclave pour sauter sur une rondelle libre.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer