L'attaquant se remet d'une deuxième opération au dos

Spezza souhaite revenir cette saison

Jason Spezza a discuté avec les membres des médias... (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

Agrandir

Jason Spezza a discuté avec les membres des médias pour la première fois vendredi matin depuis qu'il a subi une opération au dos visant à réparer une hernie discale la semaine dernière, et il a admis qu'il n'avait pas d'autre option.

PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

Partager

Une semaine après son passage sur une table d'opération pour traiter une hernie discale, Jason Spezza était de retour à la Place Banque Scotia hier et le centre numéro un des Sénateurs d'Ottawa entrevoyait l'avenir avec optimisme.

« Tout s'est bien passé. C'est bon de s'être occupé de tout ça et de pouvoir commencer à récupérer maintenant, a-t-il dit. Vous voulez toujours pousser pour accélérer la réhabilitation en étant un peu plus agressif. Mais Gerry (Townend, le thérapeute athlétique) m'a déjà parlé pour qu'on s'assure de bien faire les choses et qu'on ne s'emporte pas. Le but est de revenir avant la fin de la saison afin, je l'espère, de nous aider à bien finir l'année et être des séries. »

Spezza était opéré au dos pour la deuxième fois de sa carrière, ayant dû subir une procédure similaire à l'été 2006. Il a eu des malaises à celui-ci au fil des années depuis, mais il a assuré hier qu'il ne ressentait pas de problème quand il s'est rapporté au camp d'entraînement du mois dernier. Rappelons qu'il avait passé le lock-out à jouer pour une formation suisse en plus d'endosser les couleurs du Canada à la coupe Spengler.

« C'est dans la même région du dos (qu'en 2006), mais ce n'est pas exactement pareil. La première fois, la douleur était venue pas mal plus graduellement. Cette fois, ça a été plus soudain et ça faisait très mal, je n'étais plus capable de jouer, ce qui était frustrant. Je n'ai pas eu vraiment d'option (autre que l'opération) car c'était pire que la dernière fois. C'était plus inquiétant », a-t-il avoué.

Spezza a indiqué qu'il a commencé à sentir qu'il y avait un problème lors d'un des derniers entraînements avant le début de la saison, et que celui-ci est devenu « hors de contrôle » après le deuxième match de la campagne, le 21 janvier contre la Floride. Il a joué les trois parties suivantes, et c'est après la dernière, contre Pittsburgh le 27 janvier, qu'il a déclaré forfait.

« Au milieu du match contre Pittsburgh, ma jambe était très engourdie. Je ne dormais déjà plus, j'étais mieux debout qu'assis ou couché. Quand je suis allé voir le médecin (à Toronto), il m'a dit qu'il fallait m'opérer immédiatement. La bonne affaire avec une telle opération pour un problème de nerf, c'est que vous ressentez un soulagement immédiat », a raconté celui qui avait compté lors de la fusillade à sa dernière apparition contre les Penguins.

Un bon dossier

Sans celui qui a été leur meilleur compteur l'an passé avec 84 points (4e meilleur dans la LNH), les Sénateurs se débrouillent assez bien jusqu'à maintenant, présentant un dossier de 3-2-1 (il était de 3-1-1 avec lui).

« La blessure de Jason nous a permis de découvrir plus de choses sur nos joueurs. C'est une bonne chance pour nous comme entraîneurs, ainsi que pour notre organisation, mais surtout pour les joueurs eux-mêmes, un Kyle Turris qui travaille pour améliorer son jeu, Zack Smith, (Stéphane) Da Costa qui vient d'être rappelé.

« Nous avons eu une couple de parties la semaine dernière où on ne générait pas trop de chances ou de buts, on semblait serrer nos bâtons et l'absence de Jason se faisait sentir. Mais on est plus 'lousse' depuis une couple de parties », estimait l'entraîneur-chef Paul MacLean hier.

« Nous n'étions pas inquiets de la réaction des joueurs, ils sont habitués à ne se préoccuper que des joueurs qui sont disponibles pour les matches », a-t-il ajouté.

Plus de détails dans LeDroit du 9 février 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer