• Le Droit > 
  • Sports > 
  • LNH 
  • > L'Américain Brian Gionta se dit prêt à agir comme le capitaine du Canadien 

L'Américain Brian Gionta se dit prêt à agir comme le capitaine du Canadien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brian Gionta à son arrivée au tournoi de... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Brian Gionta à son arrivée au tournoi de golf du Canadien.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

 

Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Brian Gionta se dit prêt à agir comme le capitaine du Canadien.

«Je serais honoré», a répété le vétéran ailier américain au tournoi de golf de l'équipe, jeudi.

En se présentant à Laval-sur-le-Lac, Gionta a insisté pour dire qu'il n'avait rien entendu au sujet de la confirmation de sa nomination à venir, comme le rapportait un quotidien de Montréal.

«Personne n'a eu vent de quoi que ce soit. C'est la rentrée aujourd'hui. Nous nous rencontrons tous pour la première fois, a-t-il relevé. Tout ce que nous savons, c'est qu'un capitaine sera nommé au cours du camp d'entraînement.»

Gionta n'avait pas du tout l'intention d'aller demander à l'entraîneur Jacques Martin au ou directeur général Pierre Gauthier de quoi il en retournait.

«Non, pas du tout», a-t-il lancé, quand on lui a demandé si l'information véhiculée ne piquait pas sa curiosité.

Cela dit, Gionta a mentionné qu'il se sent prêt à s'acquitter de la prestigieuse tâche, qu'il n'a jamais campée dans la LNH. Il n'a pas caché que ça lui ferait une fleur d'être le candidat choisi.

«Je ne suis pas le plus volubile dans le vestiaire. Je suis un gars tranquille qui prêche par l'exemple. Je fais ce que j'ai à faire. Je travaille fort», a-t-il répondu, quand on lui a demandé de se décrire comme leader.

Les joueurs impliqués

Les dirigeants du Canadien ont réitéré qu'ils n'avaient pas encore arrêté leur choix.

Martin a même mentionné que le processus d'évaluation n'était pas complété. Gauthier a déclaré qu'on ne procédait pas à l'annonce en ouverture de camp d'entraînement parce qu'on désirait impliquer les joueurs dans le processus décisionnel.

Or, Martin avait indiqué, au terme de la dernière saison, que la direction de l'équipe choisirait le capitaine et que, conséquemment, l'opinion des joueurs ne serait pas sondée.

Toujours est-il qu'on a décidé que l'équipe aurait son capitaine, après une éclipse d'une saison, à la suite de l'émergence de leaders en séries éliminatoires, le printemps dernier.

Si les joueurs ont effectivement leur mot à dire, Gionta part avec une longueur d'avance.

«Brian possède plusieurs qualités qui en feraient un excellent capitaine, a souligné l'ailier Mike Cammalleri, lui-même identifié comme un des meneurs de l'équipe. Il y met toujours l'ardeur à la tâche et il est apprécié de tous.

«Il a beaucoup de maturité, il est sérieux dans tout ce qu'il fait, a-t-il repris. Il a gagné la coupe Stanley chez les Devils du New Jersey, avec lesquels il a côtoyé de grands leaders.»

Le défenseur Josh Gorges a ajouté qu'il «n'y a aucun doute que Brian ferait un formidable capitaine».

«Il est tout un compétiteur, pour l'avoir affronté à plusieurs reprises avant de l'avoir comme coéquipier.»

Le nom de Gorges est également avancé pour la succession de Saku Koivu. Mais le jeune défenseur «ne serait pas déçu une miette» si la direction optait pour Gionta à sa place.

Gionta serait donc préféré au défenseur Andrei Markov, le joueur possédant le plus d'ancienneté au sein de l'équipe. Le défenseur Hal Gill et l'attaquant Scott Gomez sont d'autres candidats de valeur.

Originaire de Rochester, dans l'État de New York, Gionta deviendrait le 28e capitaine de la plus vieille concession de la LNH.

Il a joint les rangs du Tricolore en juillet 2009, à titre de joueur autonome sans compensation. En 61 matchs, la saison dernière, il a récolté 46 points, incluant 28 buts. Une blessure à une cheville lui a fait rater 21 rencontres.

Gionta succèderait à Koivu, qui a agi comme capitaine de la Sainte-Flanelle de 1999 à 2009. Pour la première fois en 101 saisons, le Canadien a été orphelin de capitaine, la saison dernière.

Gionta deviendrait le deuxième capitaine américain de l'histoire du Tricolore. Le défenseur Chris Chelios avait partagé la tâche avec Guy Carbonneau en 1989-1990.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer