Ryan Spooner rayé de l'alignement

Appelé à prendre la relève du hockeyeur ottavien... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Appelé à prendre la relève du hockeyeur ottavien Ryan Spooner, l'attaquant Sean Kuraly a égalé la marque 2-2 en deuxième période.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

S'il y en avait un qui espérait que son équipe l'emporte vendredi soir au Centre Canadian Tire, c'était bien Ryan Spooner.

L'attaquant originaire d'Ottawa a dû regarder le cinquième match à partir des gradins parce que son entraîneur lui avait préféré une recrue pendant que les Bruins de Boston faisaient face à l'élimination.

Spooner voudra certainement avoir l'occasion de réintégrer l'alignement le plus tôt possible, mais  ça pourrait se compliquer pour lui.

Son remplaçant, Sean Kuraly, a compté le but qui a ramené les deux équipes à 2-2 dans la deuxième période.

«Ryan n'est pas à 100%. Nous aimons le jeu de Sean jusqu'à présent. Il se rend aux rondelles. L'échec avant nous a permis de générer de l'offensive dans cette série.»

Bruce Cassidy

C'était le premier but en carrière du jeune attaquant américain et son rendement aura donné raison à son entraîneur, Bruce Cassidy.

En matinée, Cassidy avait justifié le retrait de Spooner en évoquant le fait qu'il n'affichait pas la santé optimale, mais lorsqu'il a été cuisiné davantage, il a affirmé que le patineur de 25 ans aurait pu prendre part au cinquième match de la série.

Cassidy a fini par admettre qu'il préférait les atouts que Sean Kuraly pouvait lui amener après les trois revers consécutifs encaissés par les Bruins.

«Ryan n'est pas à 100 %. Nous aimons le jeu de Sean jusqu'à présent. Il se rend aux rondelles. L'échec avant nous a permis de générer de l'offensive dans cette série. Sean nous apporte cela. Nous verrons ce que ça va donner.»

Cassidy aura eu la main heureuse puisque Kuraly n'avait récolté qu'un point en huit matches avec les Bruins cette saison. Il avait été blanchi dans les deux matches des séries auxquels il avait pris part. En revanche, Spooner a amassé 39 points cette saison et deux autres dans les quatre premiers matches des séries contre les Sénateurs.

Assurément, Cassidy n'était pas satisfait de ce que Spooner lui avait donné dans les quatre premiers matches.

«Ryan pourrait jouer. Nous avons pris une décision en fonction de ce que Sean pouvait nous donner. Ryan a fait de très bonnes choses pour nous. Je ne donnerai pas plus de détails. J'ai dû prendre une décision. Sean peut jouer au centre et à l'aile. Il fallait choisir cette option.»

Kuraly a surpris Craig Anderson vendredi soir en contournant le filet pour le battre de l'arrière.

Le but a ravivé tous les espoirs des Bruins qui effaçaient ainsi un déficit de 0-2. Les visiteurs ont formé l'équipe la plus dominante de la troisième période. Ils ont même survécu à deux pénalités dans les cinq dernières minutes de jeu.

Krejci blessé

Une blessure à David Krejci en première période à la suite d'un contact avec le genou de Chris Wideman pourrait toutefois ouvrir la porte à Spooner dans l'éventualité d'un sixième match à Boston.

L'ancien attaquant des Olympiques de Gatineau n'est pas revenu par la suite. Il a joué seulement six minutes et 21 secondes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer