La LNH s'envole vers la Chine

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

PÉKIN - La LNH présentera ses premiers matches en Chine cet automne entre les Kings de Los Angeles et les Canucks de Vancouver.

Les matches préparatoires auront lieu le 21 septembre à Shanghai et le 23 à Pékin. Le commissaire Gary Bettman a annoncé ses intentions lors d'une conférence de presse tenue jeudi matin à Le Sports Center.

La Chine devrait devenir un centre d'intérêt pour l'expansion du marché international de la ligue. La saison prochaine, la LNH présentera deux matches de saison régulière en Suède entre l'Avalanche du Colorado et les Sénateurs d'Ottawa.

Bettman a qualifié cet événement d'historique et ajouté que le dévouement de la LNH envers la Chine dépasse les Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin. Les dirigeants de la ligue et lui ont évoqué une entente à long terme avec la Chine qui comprendrait notamment des investissements dans le hockey mineur du pays.

« Bien que nous comprenions que le gouvernement a priorisé les équipes de haute performance qui représenteront la Chine aux Jeux olympiques d'hiver de 2022 ici à Pékin, notre volonté de développer le hockey en Chine implique des partenariats qui dépasseront largement les quelques semaines lors desquelles s'étaleront les Jeux olympiques d'hiver de 2022, a déclaré Bettman. C'est le début de ce qui deviendra une relation à long terme, et les deux clubs de la LNH qui participeront à cet événement inédit joueront parfaitement leur rôle. »

Le conseiller spécial au directeur général de l'Association des joueurs de la LNH, Mathieu Schneider, a mentionné que les hockeyeurs l'avaient rejoint afin d'exprimer leur intérêt de se rendre en Chine et d'aider la population locale à se familiariser avec le sport. Les Canucks, les Kings, les Bruins de Boston, le Canadien de Montréal, les Maple Leafs de Toronto, les Islanders de New York et les Capitals de Washington ont déjà contribué à des camps avec de jeunes joueurs chinois.

« Ici même en Chine, l'AJLNH et la LNH obtiendront une opportunité remarquable de développer le hockey, a lancé Schneider. Il ne fait aucun doute, à la suite de nos rencontres avec les dirigeants chinois, qu'ils partagent la même passion pour le développement de notre sport. »

La LNH n'a toujours pas confirmé l'envoi de ses joueurs aux Jeux olympiques de Corée du Sud à Pyeongchang en 2018. Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), René Fasel, a déjà dit que la ligue ne pouvait choisir les jeux auxquels elle souhaitait participer, et ajouté que la discussion à propos de Pékin viendra après celle portant sur la Corée du Sud.

La Chine est très attrayante pour la LNH grâce à l'aide du gouvernement chinois et du secteur privé, mené par Zhou Yunjie, un gardien de but devenu milliardaire par l'entremise de son entreprise de fabrication de cannes de métal ORG Packaging.

« Nous ferons de notre mieux pour développer le potentiel du hockey sur glace et atteindre son âge d'or en Chine, afin que se concrétise l'objectif de compter 300 millions de joueurs et de faire de la Chine une puissance en hockey sur glace », a mentionné Zhou.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer