Combinaison gagnante en Californie

Luc Robitaille, Jari Kurri et Wayne Gretzky discutent... (Archives, La Presse)

Agrandir

Luc Robitaille, Jari Kurri et Wayne Gretzky discutent sur le banc des Kings, en 1993.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

LOS ANGELES - Jari Kurri est arrivé à Los Angeles il y a 26 ans, juste à temps pour se joindre à Wayne Gretzky et Luc Robitaille pour amener le hockey en orbite dans ce coin de l'Amérique.

Kurri est passé à Anaheim cinq ans plus tard quand les Mighty Ducks, en séries pour la première fois, ont montré qu'une région sans hiver pouvait soutenir deux clubs de la LNH.

Quand le Finlandais y retourne pour du recrutement ou pour revoir de vieux amis, il reste épaté par le rayonnement qu'a pris le hockey dans cette métropole si étalée, où sera disputé le match des Étoiles de la ligue, cette fin de semaine.

« La météo est belle, il y a une bonne atmosphère et beaucoup de plaisir, dit-il. 

« Tous ces gens qui ont des chandails, deux bannières de la coupe Stanley ici, une à Anaheim. C'est assez fabuleux pour le hockey en Californie. Je suis heureux de voir à quel point ça s'est développé. »

Au Staples Center, les Kings jouent à guichets fermés depuis 228 matches. La formation incarne une croissance robuste qui a amené le circuit vers la stabilité financière.

Dans le sud de la Californie, les propriétaires sont bien implantés et les partisans nombreux et dynamiques - en partie à cause de belles fiches, autant chez les Kings que chez les Ducks.

Los Angeles a soulevé la coupe en 2012, alors que les Kings entamaient les séries classés huitièmes. L'équipe a aussi triomphé deux ans plus tard.

Les Ducks n'ont pas signé de championnat depuis 2007 mais Ryan Getzlaf, Corey Perry et un apport soutenu de jeune talent ont résulté en quatre titres de section consécutifs.

« Nous avons eu beaucoup de succès à L.A. et on pourrait dire la même chose des Ducks, a dit Drew Doughty des Kings, un défenseur récipiendaire du Norris qui, dans sa jeunesse ontarienne, encourageait les Kings de Gretzky, Kurri et Robitaille. C'est une période formidable pour le hockey par ici. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer