Auston Matthews, la recrue qui enchaîne les buts

Auston Matthews... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Auston Matthews

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Auston Matthews a été blanchi pendant presque un mois. Pendant cette séquence de 13 matchs, de la fin octobre à la fin novembre, la recrue des Maple Leafs de Toronto a décoché 45 tirs au but mais aucun n'a trouvé le fond du filet. L'adolescent de 19 ans a depuis enfilé huit buts en 10 rencontres, dont son 14e contre les Coyotes de l'Arizona, son club préféré lui qui a grandi à Scottsdale, en Arizona.

«C'est toujours plaisant de marquer des buts, a déclaré Matthews à l'issue d'une défaite de 3-2 en fusillade jeudi soir, le quatrième revers consécutif à domicile des Leafs. C'est ce que j'aime faire.»

Peter Holland a marqué le but victorieux en tirs de barrage pour les Coyotes à son premier match depuis que les Leafs l'ont échangé la semaine dernière.

Matthews est actuellement sur un rythme qui pourrait lui permettre d'atteindre le cap des 40 buts cette saison, ce qui éclipserait le record d'équipe pour une recrue de 34 de Wendel Clark pendant la saison 1985-86. S'il maintient son rythme, il pourrait également totaliser 65 points, ce qui lui permettrait de menacer le record de Peter Ihnacak de 66 points en une saison pour une recrue. Ihnacak avait toutefois 25 ans à l'époque.

Ce que Matthews est en train de réaliser est plus significatif que les deux autres compte tenu de la diminution du nombre de buts aujourd'hui dans la LNH comparativement au style plus ouvert pratiqué dans les années 1980.

«Il est très doué pour marquer des buts, a analysé son coéquipier Nazem Kadri. Il a cet instinct offensif et, évidemment, il en profite en supériorité numérique, ce qui est le propre de ces joueurs qui obtiennent beaucoup de points.»

Matthews a pour l'instant marqué seulement trois buts en avantage numérique, dont celui de jeudi soir. Il a reçu la rondelle au cercle d'engagement droit et son tir foudroyant a déjoué le gardien Mike Smith des Coyotes. Il a exécuté le tout avec une telle rapidité que les officiels sur la patinoire n'étaient pas vraiment sûrs que la rondelle avait trouvé le fond du filet.

Matthews a marqué 11 de ses buts à égalité numérique, une statistique qui lui permet d'être ex aequo au cinquième rang de la ligue et au premier pour les recrues. Seul Patrik Laine des Jets de Winnipeg a réussi plus de buts que Matthews parmi les joueurs de première année. Laine, un autre adolescent qui affiche des statistiques intéressantes, totalise 17 buts et 25 points comparativement aux 14 buts et 23 points de Matthews.

Questionné à savoir s'il s'attendait à produire à ce rythme immédiatement, Matthews a répliqué: «J'ai des attentes élevées. Je pense que je suis capable d'accomplir beaucoup.»

Kadri estime que l'imposant physique de Matthews - six pieds trois et 216 livres - l'a aidé à percer immédiatement et à obtenir ces résultats.

Les Leafs se sont également assurés de la réussite offensive de Matthews en l'utilisant aux côtés de ses coéquipiers recrues William Nylander et Zach Hyman.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer