• Le Droit > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Challenge CCM: Alexis Lafrenière est dans une classe à part 

Challenge CCM: Alexis Lafrenière est dans une classe à part

Alexis Lafrenière domine la Ligue de hockey midget... (Étienne Ranger,Le Droit)

Agrandir

Alexis Lafrenière domine la Ligue de hockey midget AAA avec 51 points.

Étienne Ranger,Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois attaquants d'exception ont fait écarquiller bien des yeux dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec la saison dernière.

Samuel Poulin, Xavier Parent et Xavier Simoneau ont fait honneur à leur statut de joueur exceptionnel en produisant plus d'un point par match malgré leurs 14 ans.

Un an plus tard, on pouvait s'attendre de les voir au sommet des compteurs. Poulin et Parent sont tout près. Simoneau a été blessé, mais un «étranger» s'est hissé devant eux. L'an dernier, Alexis Lafrenière sévissait avec des joueurs de son âge chez les Seigneurs des Mille-Îles dans le bantam AAA pendant que Simoneau et les «deux Phénix» s'imposaient à l'échelon supérieur.

En remplissant le filet à sa guise, l'attaquant de St-Eustache a pu guider son équipe à six championnats. «Six bannières et nous avons terminé en beauté avec la Coupe Dodge. J'ai vécu une année de rêve», lance Lafrenière, qui a encore épaté la galerie mercredi à l'ouverture du Challenge CCM présenté à Gatineau.

Il a marqué un but dès la première minute de jeu et ajouté deux passes dans la victoire de 4-3 en prolongation des Vikings de St-Eustache sur les Lions du Lac St-Louis.

À 15 ans, Alexis Lafrenière a une confortable avance en tête du classement des compteurs du circuit midget AAA avec 21 buts et 51 points en 22 matches. Pour mettre les choses en perspective, sa moyenne de 2,32 points par match est la quatrième meilleure de l'histoire du circuit pour un joueur de 15 ans. Seuls Mario Lemieux (2,64), Alexandre Daigle (2,62) et Pierre Turgeon (2,46) ont fait mieux à une époque où le jeu était clairement plus offensif.

Le colosse de 6'0'' et 170 livres aurait pu être surclassé l'an dernier, mais il n'y tenait pas. «Je ne voulais pas sauter d'étapes. Je pense que c'était important pour mon développement. Aujourd'hui, ça rapporte d'avoir attendu. J'étais à l'aise avec cette décision. Je ne me préoccupais pas des autres (Poulin, Parent, Simoneau). J'étais concentré sur moi-même.»

Son entraîneur, Martin D'Aoust, a vu neiger avant hier. Lafrenière s'était entraîné avec ses Vikings à l'occasion l'année dernière. «Il aurait pu jouer dans mes deux premiers trios, mais sa famille et les Seigneurs ont pris la bonne décision. Dieu sait qu'il est bon, mais les Seigneurs n'ont jamais fait de surclassement depuis que je suis dans la structure. Il a pu dominer. Je pense que sur son radar, il est allé chercher 10 à 20 pieds de vision supplémentaire. Le temps de plus qu'il avait pour penser, ç'a peut-être été bon pour son développement.»

Martin D'Aoust dirige une bonne équipe. Lafrenière n'est pas la seule vedette de son club, mais il sait qu'il a un joyau entre ses mains.

«Son coffre à outils est plein. Il patine. Il a un tir. Un tir du revers. Un gabarit. Il travaille fort. Il est bon dans le Ôtrafic'. Il est fort mentalement. C'est un gagnant. C'est aussi un joueur respectueux. L'autre jour, quand son chum a compté son premier but de l'année, il était le premier debout sur le banc pour l'encourager. Il réalise que d'autres ne l'ont pas aussi facile que lui.»

Un travail de longue haleine a amené Lafrenière à devenir le meilleur espoir de la LHJMQ cette saison. Jeune, il n'était pas une vedette, mais il a pris son élan il y a trois ou quatre ans. «Je me suis amélioré chaque année et j'ai grandi vite», dit-il.

Aujourd'hui, il est devenu la cible de bien des regards, mais il s'efforce de ne pas y penser. «Je suis conscient de l'attention que je commence à générer, mais j'essaie de ne pas m'imposer trop de pression.»

Bien sûr, il rêve à la LNH, mais... «Je vais commencer par finir mon année midget AAA et voir ce qui va arriver.»

Non, Alexis Lafrenière ne sautera pas d'étapes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer