Le Canada remporte le premier duel

Les joueurs canadiens célèbrent le premier but de... (Nathan Denette, La Presse canadienne)

Agrandir

Les joueurs canadiens célèbrent le premier but de Steven Stamkos dans la Coupe du monde.

Nathan Denette, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
Toronto

Carey Price a effectué 32 arrêts et le trio de Sidney Crosby, Brad Marchand et Patrice Bergeron a ajouté à sa contribution avec deux buts, alors que le Canada a défait Équipe Europe 3-1, mardi, lors du premier match de la finale de la Coupe du monde de hockey.

Steven Stamkos a inscrit l'éventuel but gagnant, tandis que Marchand et Bergeron ont aussi touché la cible pour le Canada.

Tomas Tatar a fourni la réplique pour l'Europe, tandis que Jaroslav Halak a repoussé 35 tirs.

Le match no 2 de la série au meilleur de trois sera présenté jeudi.

Dans un match sans intensité et ressemblant plus à une rencontre préparatoire qu'à une finale d'un tournoi majeur, le Canada n'a pas dominé ses rivaux comme il l'avait fait depuis le début du tournoi.

Équipe Europe, qui regroupe des joueurs de huit nations différentes, a contrôlé le jeu pendant les 20 premières minutes, ayant un avantage de 13-9 au chapitre des tirs, mais le Canada a tout de même retraité au vestiaire avec une avance de 2-0.

Price a fermé la porte aux Européens, frustrant entre autres Tatar à bout portant. Ses coéquipiers l'ont remercié en capitalisant sur leurs quelques chances de marquer.

Marchand a inscrit son quatrième but du tournoi après 2:33 de jeu à la suite d'une descente à deux contre le gardien avec Bergeron. Crosby avait amorcé la séquence, récoltant un de ses deux aides de la soirée.

Stamkos a ajouté son premier du tournoi à 13:20. Il a profité d'une mise en scène parfaite de Ryan Getzlaf, qui a d'abord volé le disque à Zdeno Chara au centre de la patinoire avant de servir une passe parfaite à Stamkos lors d'un deux-contre-un.

Les Canadiens n'ont pas toujours été très responsables avec la rondelle et il y a eu peu de mises en échec au cours du match, probablement le résultat de l'absence de rivalité entre les deux équipes.

Équipe Europe, qui a fait sa marque avec son éthique de travail au cours du tournoi, n'a pas lâché prise et a été récompensée après exactement sept minutes de jeu en deuxième période. Le tir de la pointe de Dennis Seidenberg a ricoché devant Price et Tatar a profité de la confusion pour réduire l'écart à 2-1.

Price a préservé l'avance du Canada et a brillé en stoppant Andrej Sekera en échappée en désavantage numérique tard en deuxième période.

Jouant avec confiance, le Canada a confirmé le résultat en troisième période. Bergeron a ajouté le but d'assurance à 9:24, à la suite d'une remise parfaite de Crosby dans l'enclave à partir de l'arrière du filet. Il s'agissait pour Bergeron d'un troisième but depuis le début du tournoi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer