Les jeunes ont fait tourner les têtes, croit McDavid

Les jeunes nord-américains ont raté une qualification pour... (Mark Blinch, La Presse canadienne)

Agrandir

Les jeunes nord-américains ont raté une qualification pour les rondes finales de justesse, mais ils ont tout de même réussi à attirer l'attention. Le capitaine de l'équipe, Connor McDavid, estime que son équipe a offert un excellent spectacle.

Mark Blinch, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne

Connor McDavid et Auston Matthews ne porteront peut-être plus jamais les mêmes couleurs, mais si l'entraîneur-chef Todd McLellan a son mot à dire, le concept d'Équipe Amérique du Nord perdurerait à la Coupe du monde de hockey.

«Si j'ai un vote, il ira pour qu'on le refasse, a déclaré McLellan. Nous avons prouvé que cette génération de joueurs peut jouer contre les plus vieux. Nous avons donné un bon spectacle. Je pense que si on le demandait aux partisans, 99 pour cent d'entre eux souhaiteraient revoir ce club.»

Ce groupe, composé des meilleurs hockeyeurs de moins de 23 ans du Canada et des États-Unis, a soulevé la foule à leurs trois premiers matchs. Ses joueurs ont démontré beaucoup de vitesse, d'habiletés et la chimie a semblé s'installer instantanément.

Leur formation comptait le premier choix des quatre derniers repêchages.

«Je pense que nous avons fait tourner les têtes et écarquiller les yeux», a indiqué McDavid, le capitaine de la formation.

Aucune combinaison n'a été plus excitante que celle formée de McDavid et Matthews, futures pierres d'assise des Oilers d'Edmonton et des Maple Leafs de Toronto. Les deux ont démontré une vitesse fulgurante et beaucoup de créativité en compagnie de la vedette des Jets de Winnipeg Mark Scheifele ou encore de l'attaquant des Sabres de Buffalo Jack Eichel, deuxième choix derrière McDavid en 2015.

C'est ce genre de trios qui a fait en sorte que ce soit Équipe Amérique du Nord dont on parle plus dans ce tournoi.

«Je pense que nous nous sommes très bien entendus au cours de ces trois rencontres», a dit Matthews, qui a récolté trois points en trois matchs aux côtés de McDavid - lui-même auteur de trois aides.

Le duo s'est illustré dès les premiers instants de leur match contre la Suède, mercredi. McDavid a déjoué quatre Suédois pour obtenir une bonne occasion de marquer contre Henrik Lundqvist. Matthews a saisi le retour, protégé la rondelle du défenseur Victor Hedman alors qu'il était sur ses genoux, avant de trouver Morgan Rielly de l'autre côté de la patinoire. Le puissant lancer du défenseur des Leafs a provoqué un retour que Matthews a poussé dans une cage déserte.

Mais Matthews et McDavid n'ont pas été les seuls premiers choix au total à briller pour cette équipe.

Nathan MacKinnon, premier choix en 2013 et seulement âgé de 21 ans, a ébloui sur le but vainqueur en prolongation contre la Suède. Seul devant Lundqvist, le patineur de Halifax a évité un harponnage, effectué une superbe feinte avant de loger son tir du revers dans le haut du filet pour son deuxième but en trois matchs.

Ryan Nugent-Hopkins, choisi le tout premier en 2011, a aussi récolté trois points en autant de matchs. Aaron Ekblad, premier choix au total par les Panthers de la Floride en 2014, a par contre dû se retirer du tournoi après la première rencontre en raison de symptômes de commotion cérébrale.

On ne sait toujours pas si la LNH et l'Association des joueurs répéteront l'expérience dans l'avenir ou encore de quoi cette équipe aurait l'air. Est-ce que McDavid et Matthews, par exemple, seraient forcés de s'aligner de nouveau pour cette formation dans quatre ans ou pourraient-ils jouer pour le Canada et les États-Unis?

McLellan croit qu'il y a suffisamment de jeunes talents pour former de nouveau une telle formation. Il n'avait pas anticipé que ses jeunes vedettes brilleraient autant.

«Je pensais que nous pouvions être dangereux, que nous pourrions avoir du plaisir à jouer ensemble, a-t-il dit. Mais je n'aurais pas pensé que nous puissions avoir autant d'impact sur le monde du hockey que nous en avons eu jusqu'ici. Ces jeunes joueurs sont en train de réaliser ce que nous ne cessons de leur dire: qu'ils sont vraiment très bons.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer