La Russie résiste et bat les jeunes Nord-Américains

Vladimir Tarasenko (au centre) a envoyé le gardien... (Frank Gunn, La Presse canadienne)

Agrandir

Vladimir Tarasenko (au centre) a envoyé le gardien Matt Murray aux douches avec le quatrième but des siens en deuxième période. Ç'aura également été le but gagnant pour sa formation.

Frank Gunn, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Auston Matthews a marqué son premier but en carrière au Air Canada Centre, lundi soir, mais Équipe Amérique du Nord s'est inclinée 4-3 devant la Russie à la Coupe du monde de hockey.

Les Russes, qui menaient 4-1 après avoir inscrit quatre filets consécutifs, ont dû freiner une remontée de deux buts des jeunes loups nord-américains. Le gardien Sergei Bobrovsky a mis l'épaule à la roue pour préserver la victoire des siens.

Tandis qu'elle tirait de l'arrière 4-3 avec 8:30 à écouler au match, Équipe Amérique du Nord a provoqué un double avantage numérique de 94 secondes. Elle n'a cependant pu convertir cette opportunité en or, étant notamment ralentie par une pénalité de banc pour avoir envoyé trop de joueurs sur la patinoire.

Le match s'est terminé à six contre quatre pendant 40 secondes pour les Nord-Américains.

La Russie (1-1-0) a marqué quate buts en six minutes et 14 secondes au deuxième tiers, forçant l'entraîneur d'Équipe Amérique du Nord, Todd McLellan, à retirer Matt Murray du match à la faveur de John Gibson alors qu'il restait 4:17 à l'engagement. Murray a été confronté à 19 tirs au total.

Vladislav Namestnikov et Nikita Kucherov ont fait vibrer les cordages dans un intervalle de 50 secondes pour la Russie, après que les jeunes étoiles nord-américaines eurent pris les devants en première période. Evgeny Kuznetsov et Vladmir Tarasenko ont aussi noirci la feuille de pointage au deuxième vingt.

L'autre représentant des Maple Leafs de Toronto, Morgan Rielly, a riposté au deuxième tiers pour Équipe Amérique du Nord (1-1-0), qui a dominé la Russie 18-10 au chapitre des tirs au but dans cette période.

Ryan Nugent-Hopkins a rétréci l'écart à 4-3 en avantage numérique à 3:14 du troisième tiers, en frappant au vol une rondelle sautillante pendant une mêlée devant le filet russe. Équipe Amérique du Nord a continué de tirer, sans arrêt, mais Bobrovsky s'est révélé intraitable.

Équipe Amérique du Nord complétera la phase préliminaire en croisant le fer avec la Suède (1-0-0) mercredi, tandis que la Russie aura rendez-vous avec la Finlande (0-1-0) jeudi.

Le défenseur d'Équipe Amérique du Nord, Aaron Ekblad, qui a mené tous les patineurs de son équipe avec un temps de jeu de 23:53 dimanche, a raté la rencontre de lundi en raison d'une blessure au haut du corps. Le défenseur des Jets de Winnipeg, Jacob Trouba, l'a remplacé.

L'Europe bat les Tchèques en prolongation

Leon Draisaitl a marqué le but de la... (Nathan Denette, La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Leon Draisaitl a marqué le but de la victoire en prolongation pour Équipe Europe.

Nathan Denette, La Presse canadienne

Leon Draisaitl a touché la cible en prolongation et l'Europe a défait la République tchèque 3-2 lundi après-midi à la Coupe du monde de hockey.

Mats Zuccarello a refilé le disque à Draisaitl, qui s'était démarqué, à 2:06 de la période supplémentaire, permettant à l'attaquant des Oilers d'Edmonton de s'échapper pour battre le gardien tchèque Petr Mrazek d'un tir à ras la glace du côté du bloqueur. Il s'agissait du deuxième but du tournoi pour le joueur allemand.

En vertu de cette victoire, l'Europe s'est hissée en tête du groupe A avec une fiche de 2-0. De leur côté, les Tchèques ont maintenant un dossier de 0-2 et sont déjà pratiquement écartés des demi-finales.

Zdeno Chara et Zuccarello ont marqué en temps réglementaire pour l'Europe, tandis que Jaroslav Halak a repoussé 28 tirs pour enregistrer sa deuxième victoire du tournoi.

Jakub Voracek et Martin Hanzal ont riposté pour la République tchèque. Mrazek a encaissé la défaite en dépit du fait qu'il a effectué 38 arrêts.

Les deux équipes étaient à égalité 1-1 après 40 minutes de jeu.

L'Europe a pris les devants 2-1 grâce au premier filet du tournoi de Zuccarello, à 2:17. Quelques secondes après avoir volé un but certain à Roman Josi avec son gant, Mrazek a mal jugé un faible tir des poignets de l'attaquant norvégien.

Hanzal a ramené les deux équipes à la case départ à 8:31 de la troisième période, en s'emparant du retour de lancer hors-cible de Vladimir Sobotka pour battre Halak.

Draisaitl a ensuite scellé l'issue de la rencontre pour l'Europe en surtemps.

Les Tchèques termineront la phase préliminaire en affrontant l'Amérique du Nord, mercredi, tandis que l'Europe croisera le fer avec la Suède.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer