Les jeunes, trop rapides pour la Finlande

L'Équipe Amérique du Nord célèbre le but de... (Nathan Denette, La Presse canadienne)

Agrandir

L'Équipe Amérique du Nord célèbre le but de la victoire, celui de l'ailier des Flames de Calgary Johnny Gaudreau, en deuxième période.

Nathan Denette, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
Associated Press

Jack Eichel, Johnny Gaudreau, Jonathan Drouin et Nathan MacKinnon ont touché la cible, Matt Murray a repoussé 24 lancers et l'Amérique du Nord a étourdi la Finlande pour l'emporter 4-1, dimanche, à la Coupe du monde de hockey.

Le capitaine Connor McDavid et le groupe des joueurs de 23 ans et moins ont offert toute une démonstration de vitesse et d'habiletés à leur premier match de la Coupe du monde, répondant aux attentes élevées à leur endroit. L'Amérique du Nord a malmené la Finlande, qui comptait dans sa formation neuf des joueurs de l'équipe qui a décroché le bronze aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

Le gardien finlandais Pekka Rinne a été brillant en repoussant 39 des 43 tirs dirigés vers lui, mais n'a pu empêcher ce qui se passait devant lui. Valtteri Filppula a inscrit l'unique but de son pays en fin de troisième période.

Les Finlandais, habituellement bien structurés, n'ont pu maintenir le rythme imposé par l'Amérique du Nord et avaient rarement la rondelle. Rinne a effectué plusieurs arrêts spectaculaires pour éviter aux siens de subir une défaite humiliante.

Tout comme Équipe Europe, un assemblage de joueurs de huit pays différents, l'Amérique du Nord a fait bonne impression après avoir été la cible de plusieurs critiques. Le jeu rapide des jeunes en matchs préparatoires a fait plusieurs curieux et l'intérêt est encore plus élevé maintenant que la formation a prouvé qu'elle pouvait rivaliser avec les meilleurs au monde.

Les buts sont venus de partout: le retour de lancer d'Eichel, la déviation de Gaudreau en se retournant, la manoeuvre de Drouin et la feinte de MacKinnon après avoir déjoué tout le monde sur la patinoire.

Disputant le premier de plusieurs matchs à son nouveau domicile, le Air Canada Centre, le choix de premier tour des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews a amassé une aide et a démontré qu'il était prêt à jouer dans la LNH. McDavid a aussi récolté une aide et a réalisé plusieurs feintes qui ont mystifié les défenseurs finlandais.

L'Amérique du Nord sera de retour à l'action lundi contre la Russie, qui s'est inclinée 2-1 contre la Suède, plus tôt dimanche.

La Suède a le meilleur sur la Russie

Jacob Markstrom a bien fait en relève d'Henrik... (Mark Blinch, La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Jacob Markstrom a bien fait en relève d'Henrik Lundqvist, malade.

Mark Blinch, La Presse canadienne

Gabriel Landeskog et Victor Hedman ont marqué en deuxième période alors que la Suède a eu le dessus 2-1 sur la Russie à la Coupe du monde de hockey, dimanche.

Jacob Markstrom a réalisé 27 arrêts pour permettre aux Suédois (1-0) d'amorcer la ronde préliminaire du groupe B avec une victoire.

«Nous voulions que leur jeu de transition ne se déroule pas trop rapidement, a déclaré l'entraîneur de la Suède, Rikard Gronberg. C'était très important pour nous d'avoir le contrôle de la rondelle.»

Alex Ovechkin a inscrit l'unique but des Russes (0-1) tandis que Sergei Bobrovsky a repoussé 27 lancers dans la défaite.

Ovechkin croyait avoir créé l'égalité 2-2 avec sept secondes à faire en troisième période, mais les arbitres ont jugé que l'attaquant avait envoyé la rondelle dans le filet avec son gant. La reprise vidéo a ensuite confirmé la décision.

«Je pensais avoir touché à la rondelle, a commenté Ovechkin. Pour être honnête avec vous, je n'ai pas vu la reprise. Mais j'ai senti quelque chose. Je ne sais pas si c'était la rondelle ou un bâton.»

Henrik Lundqvist, le gardien partant de la Suède, a été rayé de la formation quelques heures avant le match en raison d'un virus. Markstrom a donc amorcé la rencontre tandis que Jhonas Enroth agissait comme réserviste.

«Je ne m'y attendais pas, donc j'étais surpris, a déclaré Markstrom. Mentalement, c'est une préparation un peu différente, mais physiquement, j'essaie de faire les mêmes choses alors j'étais prêt.»

Les Russes ont mis Markstrom à l'époque en début de match quand Vladimir Tarasenko a décoché un tir sur réception, mais le portier suédois a sorti la jambière gauche pour repousser le disque avec seulement 30 secondes d'écoulées au cadran.

Quelques instants plus tard, Tarasenko a atteint Markstrom dans le masque avec une rondelle, mais le gardien des Canucks de Vancouver n'a pas flanché.

Mikael Backlund a obtenu la meilleure chance des Suédois au premier tiers lorsque le bâton d'Andrei Markov s'est fracassé quand il a tenté d'amorcer une sortie de zone devant son filet. L'attaquant des Flames de Calgary a repris le disque, mais Bobrovsky a réussi l'arrêt.

Landeskog a donné les devants à la Suède en avantage numérique grâce à un tir sur réception sur une passe d'Erik Karlsson à 10:41 de la période médiane. Moins de deux minutes plus tard, Hedman a doublé l'avance des Suédois en battant Bobrovsky du côté de la mitaine.

Nikolay Kulemin a eu la chance de réduire l'écart avec 3:14 à faire en deuxième, mais Markstrom a effectué un arrêt à bout portant.

Ovechkin a finalement trouvé le fond du filet avec 33 secondes à écouler au match sur un tir précis de la pointe, mais n'a pu forcer la tenue d'une prolongation.

La Russie reprendra l'action lundi contre l'Amérique du Nord tandis que les Suédois se mesureront à la Finlande mardi.

La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer