Partie remise pour Québec

Gary Bettman a préféré donner un club à... (Associated Press)

Agrandir

Gary Bettman a préféré donner un club à Bill Foley et Las Vegas qu'à Pierre Dion et Québec.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Dion se dit déçu. « Comme tout le monde. Les gens de Québec, les gens du Québec sont déçus. Un peu tout le monde souhaite le retour des Nordiques », déclare le président de Québecor.

Pour un homme déçu, M. Dion n'avait pas trop le caquet bas, mercredi. Dans une conférence de presse où il fut annoncé que seule Las Vegas obtiendrait un club d'expansion dans la Ligue nationale de hockey pour la saison 2017-2018, il est apparu fort souriant.

S'il est déçu, il n'est assurément pas abattu.

« Notre application n'a pas été rejetée. Elle a simplement été remise à une date ultérieure », a-t-il souligné.

« Le processus que nous venons de traverser nous rapproche de la Ligue. Il nous rapproche du comité exécutif. Il nous rapproche des propriétaires et des gouverneurs. Je pense que Gary Bettman demeure très élogieux envers le marché de Québec. Il faut être patient. Il faut continuer de travailler fort. Mais on s'en va dans la bonne direction », assure-t-il.

Le commissaire Bettman a effectivement utilisé le mot « différée » quand est venu le temps de parler de la candidature de Québec, mercredi.

Il reconnaît que le Centre Vidéotron est un amphithéâtre digne des ligues majeures. Il est convaincu du sérieux de Québecor. « Les éléments qui nous ont convaincus de retarder le processus d'expansion en ce qui les concernent sont des éléments sur lesquels ils n'ont aucun contrôle. »

Il a été question de la faiblesse du dollar canadien. Il s'élevait à 0,78 $ US à la clôture des marchés, mercredi.

Il fut aussi question du déséquilibre entre les deux Associations. Depuis maintenant trois ans, on compte 16 formations dans l'Est contre seulement 14 dans l'Ouest.

Enfin, pour ne pas arracher trop de joueurs d'un coup aux 30 formations actuelles, les bonzes de la LNH jugent préférable de ne pas ajouter plus d'un club d'expansion à la fois.

Impossible, pour l'instant, de savoir quand M. Bettman sera prêt à lancer le processus pour ajouter une 32e équipe à son circuit.

« Je ne veux pas m'avancer parce que les choses peuvent évoluer assez rapidement », indique son bras droit, Bill Daly.

Le commissaire s'est cependant chargé de refroidir les fans qui rêvent de voir un club en difficulté déménager au Centre Vidéotron. « Aucune formation ne songe présentement à déménager. Nous ne devrions donc pas accorder trop d'importance à ces histoires. »

Donc, le déménagement d'un club existant semble peu probable. Et la LNH privilégie toujours l'expansion à l'ouest du continent. Il est donc permis de se demander où Pierre Dion puise son optimisme.

« J'aimerais qu'on me comprenne. Le déséquilibre géographique ne nous empêchera pas de considérer la candidature de Québec dans l'avenir », assure Daly.

Proche conseiller de Québecor, l'ancien premier ministre canadien Brian Mulroney a récemment laissé entendre que l'expansion dans la Vieille Capitale n'est pas pour demain.

Mercredi, Pierre Dion a répété à plusieurs reprises qu'il faudra se montrer patient. 

« On n'a pas de date, nécessairement. On ne dira pas six mois ou un an. C'est un projet à long terme pour nous. »

Dans le court terme, les dirigeants de Québecor quitteront Vegas pour se rendre à Québec. 

« Nous tenons à expliquer aux gens que le Centre Vidéotron est un succès. Nous voulons aussi expliquer que l'entente pour la gestion de l'amphithéâtre est très sage. »

Bettman, partisan des non-traditionnels

Le hockey dans les marchés non-traditionnels, ça peut fonctionner. Gary Bettman l'a répété, mercredi. Il est bien décidé à en découdre avec tous les sceptiques qui prédisent des années de misère au nouveau club du Nevada.

« Ces gens-là devraient consulter le classement de la dernière saison. Ils verraient alors que les trois formations californiennes ont dominé la section Pacifique. Les Sharks de San Jose ont même atteint la finale de la coupe Stanley. Les deux clubs de la Floride ont dominé la section Atlantique. Les Stars de Dallas ont terminé la saison régulière au premier rang dans l'Association Ouest », a lancé le commissaire durant sa conférence de presse.

« Ceux qui suivront le repêchage amateur ce week-end verront qu'un jeune homme de l'Arizona sera sélectionné très rapidement. Ce jeune homme s'appelle Auston Matthews. Il a découvert le hockey en assistant à un match des Coyotes de Phoenix », a-t-il enchaîné.

« Il faut être prêt à investir beaucoup de temps et d'énergie pour permettre à une formation de s'implanter dans un marché ensoleillé. Du temps et de l'énergie, Bill Foley en a suffisamment », a-t-il conclu.

M. Foley, propriétaire de la 31e formation du circuit Bettman, est convaincu que les gens de sa ville sauront soutenir leur premier club sportif des ligues majeures.

« Nous avons reçu 14 000 dépôts de gens qui sont intéressés à faire l'achat de billets de saison. Nous sommes biens conscients certains changeront d'idée dans les prochains mois. Dans les dernières semaines, quand nous avons recommencé à parler de façon sérieuse de l'arrivée de la LNH, nous avons obtenu 400 dépôts de plus. Tout cela me laisse croire qu'il y a beaucoup d'intérêt dans notre ville. »

M. Foley s'attend à ce que les détenteurs de billets de saison occupent entre 80 et 90 % des gradins du T-Mobile Arena durant la première saison. 

« Pour le 10 % restant, nous allons entre autres nous fier aux partisans des clubs adverses qui viendront nous visiter. »

« Notre priorité sera d'établir une culture de hockey. Nous allons construire une organisation qui visera la victoire avant tout. Nous allons prendre soin de nos joueurs à tous les niveaux. Ces derniers voudront ensuite gagner pour nous. Établir une culture d'organisation constitue ma grande priorité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer