William Bitten aura les nerfs à fleur de peau

Son père voudrait qu'il aille où il y... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Son père voudrait qu'il aille où il y a des palmiers, mais William Bitten tient simplement à être repêché par une équipe qui aura confiance en lui. Ils seront fixés vendredi ou samedi puisque le repêchage de la LNH aura lieu du 24 au 25 juin, à Buffalo.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

William Bitten a vécu des moments grisants depuis sa sélection en première ronde dans la Ligue de l'Ontario à l'âge de 15 ans.

À l'époque, il ne se doutait pas qu'il allait aussi vivre des moments éprouvants à la suite du déménagement des Whalers de Plymouth à Flint. Là-bas, il a eu affaire à un propriétaire louche, qui a fini par se faire suspendre cinq ans par la ligue après avoir notamment congédié, réembauché et licencié à nouveau ses entraîneurs en l'espace de quelques mois.

À travers ces épreuves, il est devenu le meilleur compteur des Firebirds de Flint malgré ses 17 ans. Il a aussi été le meilleur marqueur de son équipe canadienne au Défi mondial des moins de 17 ans. Il a remporté une médaille d'or avec l'équipe nationale U18 au tournoi Ivan Hlinka. Il a été un compteur prolifique au dernier Championnat du monde des moins de 18 ans. Il a participé au Match des espoirs de la LNH en plus de défendre les couleurs de la LHO dans la Série Subway Canada/Russie.

Il ne se lassera jamais de la sensation d'enfiler le chandail unifolié, mais dans quelques jours, à Buffalo, le Franco-Ontarien de Gloucester passera à l'apothéose de sa jeune carrière. Vendredi ou samedi, son nom sera inscrit à l'arrière d'un chandail d'une équipe de la LNH.

« C'est encore plus gros que tout ce que j'ai vécu jusqu'à présent dans le hockey. Depuis mon enfance, je rêve de faire partie d'une équipe de la LNH. »

À l'approche du grand jour, d'autres choses empêchent William Bitten de dormir le soir.

« Je vais faire mes derniers examens mardi. Je vais ensuite vivre ma soirée de graduation », avance l'élève de l'école secondaire Franco-Cité.

Après, il mettra le cap sur Buffalo avec ses parents, Mike Bitten et Doris Piché, de même que son frère Samuel, nouvellement repêché par les 67's d'Ottawa. Des membres de la famille élargie seront aussi sur place en espérant qu'il soit repêché par le Canadien, l'équipe favorite de son grand-père maternel.

« Je ne sais vraiment pas où je serai repêché. J'ai parlé à 27 équipes au Combiné de la LNH au mois de mai. Les Black Hawks m'ont vraiment impressionné. Mon père souhaiterait que je sois repêché là où il y a des palmiers ! Ma mère est Québécoise. Mes cousins habitent à Montréal. J'ai assisté à plusieurs matches du Canadien. Ça serait cool d'aboutir à Montréal, mais je veux surtout jouer pour une équipe qui a confiance en moi. »

En quelle ronde ?

Son gabarit de 5'10'' et 178 livres semble nuire à son classement. La Centrale de la LNH l'a placé au 43e rang des patineurs nord-américains. Craig Button, recruteur-chef à TSN, le classe au 23e rang tout court.

« Mon objectif est de sortir en première ronde. Je ne sais pas trop où me situer. Selon la Centrale, je pourrais sortir en quatrième ronde en tenant compte des Européens et des gardiens. Je pense cependant que Craig a raison ! Il m'a vu jouer souvent. Il était analyste à nos matches au Championnat du monde. Je crois qu'il m'a toujours aimé. »

Étrangement, aucune équipe ne lui a parlé de sa taille dans ses entrevues au Combiné de la LNH. « Ils m'ont plutôt parlé de mon expérience à Flint. J'ai toujours été sous-estimé. Des équipes vont considérer que je représente un risque. J'ai toujours prouvé le contraire. »

Les équipes de Floride, Anaheim, Dallas et Tampa Bay doivent parler entre les 23e et 27e rangs. Le Canadien réclamera au 9e rang de la première ronde et aux 39e et 45e rangs de la deuxième ronde. Entre les palmiers en première ronde ou le Canadien au deuxième tour, il y a de l'espoir pour la famille Bitten.

Abramov veut honorer la tradition à Buffalo

Vitalii Abramov... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Vitalii Abramov

Martin Roy, Archives LeDroit

Les meilleurs joueurs des Olympiques de Gatineau ont été fortement convoités aux trois derniers repêchages de la LNH.

En 2013, Émile Poirier a été un choix de première ronde des Flames de Calgary. En 2014, Vaclav Karabacek a été choisi au deuxième tour par les Sabres de Buffalo. En 2015, Yakov Trenin a aussi été sélectionné en deuxième ronde par les Predators de Nashville.

Que nous réserve la cuvée 2016 ? Bien malin qui pourra prévoir le rang de sélection de Vitalii Abramov, la recrue qui a obtenu le plus grand nombre de points dans toute la Ligue canadienne de hockey. Même s'il a amassé 93 points en 63 matches, le Russe des Olympiques est dans le même bateau que William Bitten en raison de son gabarit de 5'9'' et 172 livres.

Il a été classé au 29e rang des patineurs nord-américains par la Centrale de la LNH. Craig Button, recruteur-chef du réseau TSN, le classe au 23e rang au total, deux rangs devant William Bitten. Benoît Groulx, celui qui a entraîné Abramov dans la dernière année, n'en démord pas. « Celui qui va le réclamer aura un choix de première ronde entre les mains. »

Abramov a passé tous les tests du Combiné de la LNH à Buffalo le mois dernier. Il a passé le dernier week-end en Russie, mais il arriva à Buffalo lundi, avec l'espoir de ne pas avoir à attendre à samedi avant d'entendre son nom.

« C'est mon objectif. J'ai vu toutes sortes de listes de différentes agences de recrutement, mais ce qui m'intéresse, c'est la liste des équipes de la LNH. En ce qui me concerne, je suis content d'avoir joué au Canada cette année. J'ai appris beaucoup. Le style de jeu est très différent qu'en Russie sur les petites patinoires où le jeu se déroule plus rapidement et où l'accent est mis sur l'échec avant », avait expliqué Abramov en quittant le centre Robert-Guertin après l'élimination des Olympiques.

Après Abramov, trois joueurs des Olympiques pourront rêver de faire partie d'une équipe du circuit Bettman samedi. Le défenseur Gabriel Bilodeau est le 133e espoir de la Centrale de la LNH. Alex Dostie a été classé au 192e rang et le gardien Mark Grametbauer conserve une chance d'être réclamé après une bonne deuxième moitié de saison à Gatineau.

Chez les 67's, il faudra surveiller les Stepan Falkovsky, Travis Barron, Dante Salituro et Drake Rymsha à partir de la quatrième ronde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer