Gudbranson passe de Miami à Vancouver

D''après ce qu'il a compris, Erik Gudbranson fera partie... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

D''après ce qu'il a compris, Erik Gudbranson fera partie du top-4 de la brigade défensive des Canucks.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Échangé pour la première fois de sa jeune carrière mercredi soir, Erik Gudbranson sera difficile à rejoindre pour commenter son acquisition par les Canucks de Vancouver au cours des prochains jours.

Le défenseur originaire du secteur Orléans était en plein coeur de ses vacances en Afrique du Sud avec son ancien coéquipier Shawn Mathias quand il a appris la nouvelle de son transfert des Panthers de la Floride.

Avant de rentrer à la maison la semaine prochaine, Mathias pourra certainement lui donner un avant-goût de ce qui l'attend sur la côte ouest canadienne. Il a lui-même porté l'uniforme des Canucks pendant une saison et demie entre 2013 et 2015 après avoir été échangé par les Panthers.

Après cinq saisons à Miami, le Franco-Ontarien est passé aux Canucks avec un choix de cinquième ronde contre Jared McCann, 19 ans, et des choix de deuxième et quatrième rondes. Dans sa conversation FaceTime avec sa famille jeudi matin, le défenseur de 24 ans avait l'air de bien encaisser la nouvelle selon sa mère, Donna Leith-Gudbranson.

«Il était de bonne humeur. Il disait que les Canucks avaient une belle équipe et qu'il était fier de pouvoir jouer pour une équipe canadienne. Il était un peu surpris, mais pas plus que ça. Il venait de signer un contrat d'un an avec les Panthers. Il soupçonnait quelque chose. En même temps, l'ancien directeur général Dave Tallon (devenu président) disait souvent qu'il voyait Erik devenir son prochain capitaine. Les Panthers s'approchaient de leur but de gagner la Coupe Stanley. Il y avait une belle synergie dans l'équipe.»

«Ceux que j'ai rencontrés sur mon chemin vont me manquer!»

Erik Gudbranson

Le 9 mai dernier, Gudbranson s'était entendu avec les Panthers sur les termes d'un contrat d'une saison d'une valeur de 3,5 millions $. En Floride, on se préparerait maintenant à accorder un contrat à long terme au jeune défenseur Aaron Ekblad. La recrue Michael Matheson prendra aussi un peu plus de place la saison prochaine.

D'après ce qu'il a compris, Gudbranson fera partie du top-4 de la brigade défensive des Canucks.

Sur Twitter jeudi, «Guddy44» a remercié les partisans et ses coéquipiers des Panthers pour son expérience enrichissante en Floride. «Ceux que j'ai rencontrés sur mon chemin vont me manquer!»

Dans son message suivant, il a ajouté qu'il était «trop excité» de commencer un nouveau chapitre à Vancouver.

Scène prémonitoire en Afrique

Jeudi matin, la réalité a quand même frappé Erik Gudbranson de plein fouet quand il s'est retrouvé dans une scène prémonitoire, selon sa mère.

«Il digérait la nouvelle de son échange dans un restaurant d'Afrique. Il avait les yeux sur son téléphone. Quand il a levé la tête, il a aperçu un homme qui portait une casquette des Canucks!»

Autre signe que l'aîné des quatre enfants Gudbranson était destiné à aboutir à Vancouver? «Erik organise toujours ses vacances à l'avance. Il avait déjà décidé qu'il passerait son été de 2017 à Kelowna! Décidément, c'est l'appel de la Colombie-Britannique. Il a des oncles, des tantes et des cousins près de Vancouver. Il sera bien.»

Quant à sa famille d'Orléans, elle continuera d'appuyer Erik peu importe où son avenir le mènera. «Miami, ça se faisait bien en trois heures d'avion. Je devrai m'acheter des livres un peu plus longs maintenant», a confié sa mère, d'origine québécoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer