Huit ans après la coupe du Président, la coupe Vertdure

L'ancien capitaine des Olympiques Jean-Philip Chabot, que l'on... (Facebook)

Agrandir

L'ancien capitaine des Olympiques Jean-Philip Chabot, que l'on voit ici avec sa conjointe, a soulevé la coupe Vertdure avec le 3L de Rivière-du-Loup.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dernier capitaine des Olympiques de Gatineau à avoir gravé son nom sur la coupe du Président en 2008, Jean-Philip Chabot n'a rien perdu de sa passion pour le hockey.

Dernier capitaine des Olympiques de Gatineau à avoir... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Dernier capitaine des Olympiques de Gatineau à avoir gravé son nom sur la coupe du Président en 2008, Jean-Philip Chabot n'a rien perdu de sa passion pour le hockey.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

La preuve, c'est qu'il a passé l'automne, l'hiver et le printemps à faire la navette entre Gatineau et Rivière-du-Loup pour assouvir sa soif de victoires tout en étirant sa carrière de hockeyeur. Dimanche dernier, les 40 000 kilomètres ajoutés au compteur de sa nouvelle voiture ont fini par être payants.

Le hockeyeur de 28 ans a soulevé la coupe Vertdure devant un aréna bondé de 3500 partisans au centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. En plus, c'est lui qui a inscrit le dernier but des 3L dans le septième et décisif match de la finale de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

«Je viens de vivre des mois incroyables. Notre aréna était plein de partisans pendant les séries éliminatoires. Je me suis senti comme dans mes bonnes années dans la LHJMQ. Rivière-du-Loup, c'est l'équipe la plus loin de Gatineau dans la ligue. Il faut aimer le hockey! J'ai voyagé tous les week-ends, mais je suis chanceux. Ma blonde était avec moi. Mes parents habitent dans la région de Québec. Je couchais là-bas le jeudi soir. Je ramassais des coéquipiers à Québec le vendredi et nous avions du fun en montant. Ce n'était vraiment pas une corvée!»

L'ancien #11 des Olympiques ne pensait pas vivre l'expérience de la LNAH cette année. Il a amorcé la saison à Anglet, en France. Après cinq matches où il avait inscrit cinq points, il a été retranché. «Ils s'attendaient à un autre style de joueur canadien. Un genre de David Desharnais. J'ai eu des offres pour aller dans la Ligue de la Côte-Est, mais j'ai été échangé de Jonquière à Rivière-du-Loup pendant ce temps et la direction de l'équipe m'a convaincu de me joindre à elle.»

Se sentir revigoré 

L'expérience vécue à Rivière-du-Loup a été au-delà des espérances de Chabot.

«Quand je suis revenu de France, j'étais un peu détruit. Je ne savais plus où le hockey allait me mener. Mon expérience avec les 3L m'a revigoré pour jouer encore 10 ans! J'avais hâte aux fins de semaine. Nous avions un gang de gars incroyables. En plus, la ligue est plutôt robuste et ça va bien avec mon style. Je vais au front!»

Chabot a récolté 17 points et 100 minutes de punition en 29 matches de la saison régulière. Il a ajouté 11 points en 18 matches des séries.

Bachelier en administration, il passait ses semaines à entraîner des hockeyeurs dans un programme sports-études et il jouait au hockey les week-ends. Il a pris plus de responsabilités avec son entreprise de paysagement maintenant. Ça va le tenir occupé jusqu'à la prochaine saison de la LNAH.

La retraite complète, c'est encore loin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer