Scheifele prend son envol avec les Jets

Le jeune Mark Scheifele donne espoir à la... (Photo d'archives)

Agrandir

Le jeune Mark Scheifele donne espoir à la formation manitobaine pour l'an prochain.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(WINNIPEG) Comme dans les six autres villes canadiennes de la LNH, il n'y aura pas de hockey de printemps dans la capitale du Manitoba.

Mais tout n'est pas perdu chez les Jets de Winnipeg à la fin de cette saison de misère, alors que l'émergence d'un véritable centre numéro un capable de traîner l'équipe sur ses épaules au cours des prochaines années permet d'espérer des jours meilleurs dans un avenir rapproché.

L'Ontarien de Kitchener Mark Scheifele s'impose en cette fin de saison, alors qu'il avait récolté au moins un point à ses six derniers matches au centre d'un trio explosif complété par le meilleur compteur de l'équipe, Blake Wheeler (68 points, dont 48 passes), et le Danois Nikolaj Ehlers, recrue qui arrive des Mooseheads de Halifax.

Scheifele, choisi au septième rang du repêchage de 2011 (tout juste devant Mika Zibanejad, des Sénateurs), est le cinquième meilleur compteur de la LNH depuis la pause du match des étoiles avec 28 points (13 buts, 15 passes), ce qui lui permet de totaliser 25 buts et 52 points en 65 parties cette saison. Avant d'affronter les Sénateurs, il avait aussi un différentiel de plus-16 qui est très impressionnant avec un club perdant.

Par contraste, Zibanejad a 18 buts, 47 points et un différentiel de moins-2 en 75 parties alors qu'il a vu Jean-Gabriel Pageau le dépasser dans la hiérarchie des centres de son club en l'absence de Kyle Turris.

«Il y a longtemps que je n'ai pas été aussi excité (par un trio), a dit l'entraîneur des Jets Paul Maurice cette semaine au Winnipeg Sun. Je ne vois pas comment on pourrait les séparer à l'avenir, ils commencent tout juste à découvrir ce qu'ils peuvent faire ensemble. Et comme disait Steve Jobs, les joueurs de calibre A veulent jouer avec des joueurs de calibre A.»

Scheifele, 23 ans, est imposant à 1,90 m (6' 3") et 94 kg (207 livres). Et il pense être encore capable de s'améliorer.

«J'apprends un peu plus à chaque match que je joue. Notre ligne veut devenir dominante dans la ligue et ça, ce n'est pas l'histoire d'un seul soir, il faut être constant. On va tenter de bâtir là-dessus pour le reste de la saison, en espérant que ça rapporte dans le futur», a-t-il indiqué avant d'affronter les Sénateurs.

Rancunier envers les Sens?

L'ancien coéquipier de Mark Stone avec l'équipe nationale junior du Canada en 2012 ne tient pas rancune aux Sénateurs de ne pas l'avoir sélectionné lors du repêchage de 2011. 

«Je leur avais parlé un peu auparavant, mais je n'avais pas idée s'ils étaient intéressés ou non. Je n'étais même pas censé être un des 10 premiers choix. Ils ont pris Zibanejad qui est un excellent joueur. Au repêchage, les clubs sélectionnent des joueurs et essaient ensuite de les développer à leur plein potentiel. Il se développe bien et je pense que je le fais aussi. Je me suis amélioré cette année et je veux continuer à le faire année après année», a dit l'ancien des Colts de Barrie.

Certains remettent en question la sélection de Zibanejad en raison de la disponibilité de Sean Couturier à ce moment du repêchage - il a finalement été choisi huitième par les Flyers -, mais Mark Scheifele pourrait bien être le meilleur de ces trois centres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer