La dernière visite de Dan Boyle?

Si le match de dimanche était le dernier... (Chris O'Meara, Archives AP)

Agrandir

Si le match de dimanche était le dernier de Dan Boyle dans son patelin, il n'en gardera pas un très bon souvenir.

Chris O'Meara, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si le match de dimanche entre les Sénateurs et les Rangers était le dernier de Dan Boyle dans son patelin, il n'en gardera pas un très bon souvenir.

Le vétéran défenseur estimait qu'il avait connu un de ses pires matches depuis un bon bout de temps dans la défaite de 3-0 de son club au Centre Canadian Tire.

«Notre jeu n'était vraiment pas très efficace, c'était une mauvaise partie. C'est une de ces soirées où rien ne fonctionne, ce n'est pas une question d'effort. La rondelle rebondissait partout, des gars rataient des cages béantes. Ça arrive au fil d'une saison», a confié Boyle au Droit après le match, pensant certes à cette belle chance ratée en deuxième période par Kevin Hayes, incapable de pousser le disque dans un filet déserté par Craig Anderson.

Le défenseur franco-ontarien de 39 ans a joué devant plusieurs membres de sa famille, comme d'habitude à Ottawa, et il a bien eu une pensée avant le match pour la possibilité qu'il ne revienne pas à cet endroit en tant que joueur de la LNH.

«J'y ai pensé un peu avant le match, mais ça ne m'a pas affecté. J'en ai arraché comme la plupart de mes coéquipiers. Ce n'est pas comme ça que je voulais que la partie aille, mais des fois, ça arrive. Ça n'a pas fini de la bonne manière, mais j'ai eu de bonnes soirées ici dans le passé», racontait Boyle, qui a disputé 1061 parties dans la LNH, amassant 158 buts et 595 points au fil d'une carrière qui l'a vu remporter une coupe Stanley à Tampa Bay avant plusieurs saisons productives à San Jose.

Brassard et le cas Drouin

Son coéquipier gatinois Derick Brassard a aussi dit après la rencontre qu'il n'était pas à son meilleur, se remettant d'une grippe et d'une gastro. «Plusieurs gars disaient qu'ils n'avaient pas de jambes et c'était mon cas aussi, mais la tête n'était pas là non plus», a-t-il noté.

Troisième meilleur compteur des Rangers avec ses 31 points (dont 15 buts) cette saison, Brassard a dû se débrouiller sans son ailier gauche habituel, Rick Nash, blessé à un pied en bloquant un tir vendredi en Caroline.

À sa troisième saison complète dans la Grosse pomme, Brassard est fermement établi comme centre numéro un des Rangers, qui l'ont acquis de Columbus à la date limite des échanges en 2012-2013.

À l'époque, il broyait du noir avec les Blue Jackets de Columbus, au point où son agent Allan Walsh avait fait une demande formelle pour qu'il soit échangé. Le même Walsh qui représente aujourd'hui Jonathan Drouin, l'attaquant du Lightning qui fait présentement la grève en attendant une transaction.

Brassard pense que les deux cas ne sont pas similaires: «C'est arrivé un peu plus tard dans ma carrière, j'avais 23-24 ans alors que Jonathan en a 20. C'est différent, et ce sont des choses qui arrivent... Avec le talent qu'il a, il va être un bon joueur, mais c'est juste une question de fit pour lui, dans le fond. Les gens ne savent pas tout ce qui s'est vraiment passé entre l'organisation et l'agent. C'est dur de juger le jeune là-dedans, ce n'est pas la fin du monde qu'un joueur demande un échange, ça arrive», a-t-il noté à ce sujet.

Ironiquement, quand Walsh avait fait une sortie contre l'organisation de Columbus, c'était pour pourfendre l'entraîneur du temps, Scott Arniel, «qui a un historique de rabaisser des joueurs et les utiliser comme des boucs émissaires pour dissimuler son propre manque de succès sur la glace. Derick est pointé du doigt, presque depuis le début de la saison, en tant que souffre-douleur si les choses ne vont pas bien. À un moment donné, il faut dire qu'assez, c'est assez», avait-il alors déclaré.

Ironiquement, Arniel est maintenant le principal adjoint d'Alain Vigneault avec les Rangers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer