Le CH gagne... et perd encore Price

Rick Nash se désole après que le premier... (Associated Press)

Agrandir

Rick Nash se désole après que le premier des deux buts de Devante Smith-Pelly (21), à 2:25 de la deuxième période, mercredi, à New York.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
New York

Une autre tuile est tombée sur la tête du Canadien, alors que Carey Price a quitté la rencontre après deux périodes en raison d'un problème à la jambe droite, mais Michel Therrien a continué d'avoir la main heureuse et il a vu sa troupe l'emporter 5-1, mercredi face aux Rangers de New York, dans un duel au sommet dans l'Association Est.

Price a semblé se blesser à mi-chemin en deuxième période quand les Rangers le poivraient pendant un avantage numérique. Price a terminé la période même s'il avait parfois de la difficulté à se relever, mais il a cédé sa place à Mike Condon au début de la troisième période.

Pendant ce temps, les ailiers droits Sven Andrighetto et Devante Smith-Pelly se sont chargé de l'offensive avec un et deux buts, respectivement. Promus en relève à Brendan Gallagher, sur le carreau pour au moins six semaines en raison de doigts fracturés, ils ont été à la hauteur dans des rôles offensifs.

Alex Galchenyuk et Max Pacioretty ont aussi touché la cible pour le Canadien (17-4-2), qui devance les Rangers (16-4-2) par deux points au sommet du classement dans l'Est. Tomas Plekanec a accumulé trois aides.

Price a été battu par Ryan McDonagh en deuxième période et a stoppé 22 lancers. Condon a été parfait contre 11 tirs lors du dernier tiers.

Alexander Semin a également vu sa soirée de travail prendre fin prématurément, lui qui a retraité au vestiaire en troisième période en raison d'une blessure au bas du corps.

Henrik Lundqvist a été souvent laissé à lui-même devant le filet des Rangers et il a accordé cinq buts sur 24 lancers. Antti Raanta a fait face à un seul tir par la suite.

Le Canadien amorcera une série aller-retour face aux Devils en leur rendant visite au New Jersey vendredi. Les deux équipes s'affronteront à nouveau samedi, au Centre Bell.

Domination montréalaise

Le Tricolore n'a pas perdu de temps pour prendre le contrôle de la rencontre.

Un mauvais changement des Rangers a permis une entrée de zone de Lars Eller sans opposition. La rondelle est revenue à la pointe et le faible tir de P.K. Subban a dévié sur Eller devant le filet avant d'aboutir sur la lame du bâton d'Andrighetto de l'autre côté. Lundqvist n'a pu suivre le disque et le Suisse l'a déjoué à 4:45.

Lundqvist a empêché le Canadien de s'échapper rapidement au pointage, frustrant coup sur coup Dale Weise et David Desharnais à bout portant.

Andrighetto et Eller sont aussi revenus à la charge, mais Lundqvist a fermé la porte.

Le Canadien a finalement doublé son avance après 2:25 de jeu en deuxième période. Pacioretty a poussé la rondelle devant le filet et Smith-Pelly, qui passait par là, en a profité pour faire bouger les cordages.

Les locaux ont fait tourner le vent par la suite. Cependant, ce fut au tour de Price de se distinguer, avant de tomber au combat.

Les Rangers ont enfin réduit l'écart lors de leur troisième supériorité numérique de la période. Pendant que Galchenyuk était au cachot, McDonagh a battu Price d'un long tir des poignets précis, alors que Rick Nash obstruait la vue du gardien.

Condon a pris la relève de Price en troisième période, mais Smith-Pelly et Galchenyuk lui ont donné un coussin plus confortable en marquant dans les premières 1:29 de l'engagement.

Pacioretty a mis fin à la soirée de travail de Lundqvist en avantage numérique avec 10:54 à faire au match.

Condon a été défié à quelques reprises, mais le résultat n'a jamais fait de doute.

Nouveau contrat pour Bergevin

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz) - image 3.0

Agrandir

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Le Canadien de Montréal a prolongé le contrat de son directeur général, Marc Bergevin, de cinq saisons.

En vertu de cette nouvelle entente, Bergevin et le Tricolore seront liés jusqu'à la conclusion de la saison 2021-22. 

Âgé de 50 ans, Bergevin est devenu le 17e directeur général de l'histoire du club le 2 mai 2012. Depuis qu'il est entré en fonction, il a su donner une nouvelle direction à l'équipe qui avait terminé au dernier échelon de sa division et au 28e rang de la LNH, avec 78 points, en 2011-2012. 

Sous sa gouverne, le Canadien a disputé 234 matches jusqu'ici remportant 141 victoires (141-68-25) pour un taux d'efficacité de ,656 en saison régulière. Depuis 2012, le Canadien vient au troisième rang de la LNH pour les victoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer