Eichel calme le jeu

La recrue Jack Eichel.... (La Presse Canadienne, Darren Calabrese)

Agrandir

La recrue Jack Eichel.

La Presse Canadienne, Darren Calabrese

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BUFFALO

Jack Eichel n'a pas eu de mal à interpréter le message que lui ont envoyé les Sabres de Buffalo quand ils lui ont assigné le no41 pour le camp de développement de juillet dernier.

Ce message, c'était qu'il n'y aurait pas de traitement spécial pour le jeune espoir de 18 ans, peu importe l'engouement que sa sélection avec le tout deuxième choix au total au dernier repêchage aura créé. Si Eichel voulait choisir son numéro, il allait devoir le mériter.

«Je voulais être traité comme tous les autres, a indiqué Eichel. Quand le temps viendra, s'il vient, je changerai le 41 pour le 15. Mais jusque-là, ce sera le 41.»

Après avoir ébloui les partisans des Sabres avec plusieurs pièces de jeu qui ont fait les délices des bulletins sportifs dans le dernier mois, Eichel s'est assuré d'un poste avec les Sabres et donnera ses premiers coups de patins officiels dans la LNH aujourd'hui contre Ottawa.

À six pieds un et 200 livres, Eichel est physiquement prêt pour la LNH. Il a aussi fait preuve de beaucoup de calme pour un jeune espoir qualifié de sauveur par les partisans assoiffés des victoires des Sabres, qui ont terminé deux années d'affilée au dernier rang et raté les séries au cours des quatre dernières campagnes.

«Il y a un engouement autour de toute l'équipe, tente de minimiser Eichel. Mais les gens doivent comprendre qu'on ne fera pas un 180 degrés instantanément. C'est un processus et le début de ce processus est de faire des Sabres une équipe gagnante. Je pense que nous - il met l'accent sur ce nous - sommes l'avenir.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer