La LNH se dirige vers une expansion

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman.... (Photo Trevor Hagan, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman.

Photo Trevor Hagan, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(LAS VEGAS) Tout ce que ça prend pour s'asseoir à cette table de gros parieurs, c'est un minimum de 500 millions $US, ainsi qu'un marché intéressé par le hockey et un amphithéâtre convenable.

Le commissaire Gary Bettman a annoncé à sa sortie d'une réunion du Bureau des gouverneurs que son circuit est prêt à accepter des applications d'individus ou compagnies intéressés à joindre ses rangs, probablement en vue de la saison 2016-2017. Le processus sera lancé le 6 juillet pour s'arrêter ensuite le 10 août, mais des dates précises pour déterminer la suite des choses n'ont pas encore été arrêtées, comme il n'est pas certain non plus combien d'équipes seront acceptées, si expansion il y a.

«Nous procéderons ensuite à une révision des applications et ce sera ensuite au Bureau des gouverneurs de décider s'il y a un intérêt ou non pour une expansion», a dit Bettman.

Las Vegas semble partir avec une longueur d'avance étant donné que son nouvel aréna sera prêt en 2016 et que le propriétaire prospectif, Bill Foley, a lancé une campagne de vente d'abonnements couronnée de succès, avec 13 200 billets réservés avant même de faire appel aux casinos et entreprises de la ville.

Présent au MGM Grand pour la remise des trophées de la LNH, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, n'a pas perdu de temps pour annoncer ses couleurs, se disant prêt à lancer Québec dans la course pour ramener les Nordiques.

«Nous avons essayé de faire les bonnes choses, d'abord l'amphithéâtre, qui est à toute fin prêt. Ce n'est pratiquement plus un chantier et nous avons un centre Vidéotron absolument exceptionnel. Au Québec, le hockey est une religion, nous sommes tous des maniaques de hockey. Et nous avons le pouls de la population avec 'J'ai ma place', (campagne) devenue 'Première place'», a déclaré Dion au sujet de cette campagne où 5000 sièges ont trouvé preneur.

«Le Québec est un marché extraordinaire et nous avons une entreprise, Québécor, qui démontre depuis trois, quatre ans sa volonté d'être un joueur important dans le sport, que ce soit avec TVA Sports, que ce soit l'Armada, les Remparts... et gestionnaire du Centre Vidéotron pour les 25 prochaines années», a ajouté Dion, qui ne semblait pas effrayé par le montant avancé par Bettman pour les frais d'acquisition d'une franchise d'expansion.

Il n'a pas voulu commenter à savoir si l'implication de l'actionnaire principal de Québécor, Pierre-Karl Péladeau, en politique, en tant que chef du Parti québécois, pourrait affecter la candidature de la Vieille capitale, qui a vu ses Nordiques déménager au Colorado il y a 20 ans.

Autres candidats

Outre Québec et Las Vegas, le commissaire adjoint Bill Daly a parlé que la ligue avait eu vent d'intérêts de villes comme Seattle, Milwaukee, Portland et Kansas City, et la ligue n'a pas fermé totalement la porte à une candidature en provenance de la région métropolitaine de Toronto.

La dernière expansion des cadres de la LNH remonte à 2000, quand les Blue Jackets de Columbus ont fait leur entrée dans le circuit. La ligue est présentement débalancée, avec 16 équipes dans l'association Est et 14 dans l'Ouest. Bettman a dit que les questions de géographie et de débalancement ne sont pas des facteurs à cette étape-ci du processus.

Le Bureau des gouverneurs a aussi profité de sa réunion de mercredi pour entériner quelques décisions des directeurs généraux prises la veille, soit le passage à une prolongation à trois contre trois ainsi que la possibilité pour les entraîneurs de faire appel de buts controversés impliquant une obstruction sur le gardien ou un hors-jeu à la ligne bleue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer