Une troisième coupe en six ans pour les Blackhawks

Jonathan Toews et Andrew Shaw ont été les... (Jerry Lai, USA TODAY Sports)

Agrandir

Jonathan Toews et Andrew Shaw ont été les premiers à se jeter dans les bras de leur gardien de but, Corey Crawford.

Jerry Lai, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Chicago

Les Blackhawks de Chicago ont gagné une troisième coupe Stanley en six ans, après celles de 2010 et 2013.

Patrick Kane a marqué son premier but de la série finale de la Coupe Stanley, lundi soir, et le Lightning de Tampa Bay s'est incliné 2-0 devant les Hawks lors du match no 6 de la série finale de la Coupe Stanley.

Kane a enfoncé le dernier clou dans le cercueil du Lightning en complétant un habile jeu de passes orchestré par Brandon Saad et Brad Richards, à 14:46 de la troisième période. Duncan Kieth avait ouvert la marque un peu plus tôt en deuxième période pour les hommes de Joel Quenneville, sur des passes de Kane et Richards.

Keith, un sérieux candidat au trophée Conn Smythe remis au joueur par excellence des séries éliminatoires, a ouvert la marque à 17:13 de la période médiane en s'emparant de son propre retour de lancer devant Ben Bishop. Quelques minutes plus tôt, il était devenu le quatrième défenseur depuis 1998 à franchir le plateau des 700 minutes de temps de glace au cours d'un même parcours éliminatoire, après Drew Doughty (747:33), Chris Pronger (742:55) et Nicklas Lidstrom (717:01).

Corey Crawford a réalisé 25 arrêts devant le filet des Blackhawks, savourant du même coup le jeu blanc. Son vis-à-vis, Bishop, a de nouveau paru ennuyé par une blessure au bas du corps et a terminé la rencontre en ayant repoussé 30 tirs dans la défaite.

Le Lightning avait pourtant entrepris le match sur les chapeaux de roue, en jouant avec l'énergie du désespoir. Steven Stamkos aurait pu donner les devants au Lightning en milieu de première période, mais son tir des poignets s'est écrasé contre la barre transversale derrière Crawford.

Les Hawks ont ensuite menacé en avantage numérique - Teuvo Teravainen a raté de justesse une cage déserte -, mais le Lightning s'est accroché et a évité le pire. Le capitaine des Hawks Jonathan Toews a également été frustré par Bishop lors d'un autre jeu de puissance, dans la dernière portion de la période.

Les Hawks ont retraité au vestiaire avec une avance de 13-4 au chapitre des tirs au but, mais dans l'impasse 0-0 au tableau indicateur.

Le Lightning est revenu à la charge en début de période médiane - Stamkos s'est échappé devant Crawford, notamment -, mais il n'a pu en profiter. Une fois la tempête passée, les Blackhawks ont rebondi et criblé Bishop de tirs, sans toutefois trouver la faille dans son armure. C'est finalement Keith qui est parvenu à le déjouer.

Les chances du Lightning de revenir dans le match semblaient bien minces au retour du deuxième entracte. Avant lundi, les Blackhawks avaient un dossier de 32-0-0 lorsqu'ils mènent après deux périodes en 2014-15, et de 7-0-0 en séries éliminatoires. Cette fois-ci, la logique a été respectée.

Kane a scellé l'issue de la rencontre en décochant un tir sur réception qui a trompé la vigilance de Bishop, alors qu'il restait un peu plus de cinq minutes à faire au match.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer