Vermette à Chicago

Antoine Vermette... (PHOTO LARRY MACDOUGAL, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Antoine Vermette

PHOTO LARRY MACDOUGAL, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Antoine Vermette avait beau avoir été échangé deux fois auparavant et savoir que les Coyotes de l'Arizona s'apprêtaient à l'envoyer sous d'autres cieux. Il reste que c'est toujours un choc à encaisser quand ça arrive.

Emporté dans un tourbillon depuis samedi soir, le vétéran attaquant réalisait davantage, dimanche après-midi, la chance unique de remporter la coupe Stanley qu'il se voit offrir chez les Blackhawks de Chicago.

«Plus je regarde vers l'avant, je me dis qu'il y a de pires endroits que Chicago où aller jouer au hockey», a déclaré Vermette, peu de temps avant de se diriger dans la ville des vents, où il fera ses débuts avec sa nouvelle équipe dès aujourd'hui.

«Ça risque d'être le fun. Je suis emballé, plus j'y pense, a-t-il continué en entrevue à La Presse Canadienne. J'ai hâte de jouer des matches significatifs, de regarder le classement quotidiennement et de renouer avec un environnement positif.»

Treizièmes dans l'Ouest avec une maigre pitance de 47 points, les Coyotes ont entrepris un virage jeunesse, d'où la disponibilité de Vermette à l'approche de la date limite des transactions, aujourd'hui.

«C'est un sentiment étrange parce que je ne quitte pas les Coyotes en raison d'un conflit avec l'entraîneur ou d'une mésentente avec les dirigeants, a-t-il relevé. Au contraire, je me sentais très bien dans cette organisation et j'aurais voulu y rester. Il n'y a pas d'amertume, de part et d'autre. C'est davantage un concours de circonstances qui a provoqué mon départ. Après le match à Boston samedi, j'étais très émotif parce que je réalisais que c'était la fin. J'ai tissé des liens d'amitié avec plusieurs gars. C'est ce bout-là qui est le moins agréable d'un échange.»

Duclair contre Yandle

Les Coyotes ont aussi envoyé les défenseurs Keith Yandle et Chris Summers à New York, en retour de l'espoir Anthony Duclair et du défenseur John Moore. Les Coyotes ont aussi obtenu un choix de deuxième ronde au prochain repêchage ainsi qu'une sélection de premier tour en 2016. Les Rangers ont reçu un choix de quatrième ronde en 2015.

Duclair a disputé 18 rencontres avec les Rangers cette saison, récoltant un but et six passes.

En Arizona, il retrouvera Max Domi, avec lequel il a connu beaucoup de succès lors du dernier Championnat mondial junior.

Ailleurs dans la ligue

Les Flames de Calgary ont échangé l'ailier Curtis Glencross aux Capitals de Washington. En retour, la formation albertaine a obtenu un choix de deuxième ronde et un autre de troisième tour au prochain repêchage.

Les Red Wings de Detroit ont fait l'acquisition de l'attaquant Erik Cole. En retour, les Stars de Dallas ont obtenu les espoirs Mattias Backman et Mattas Janmark ainsi qu'un choix de deuxième tour en 2015. Les Wings ont aussi reçu un choix de troisième ronde au prochain repêchage.

Et les Jets de Winnipeg ont acquis l'ailier Lee Stempniak des Rangers de New York en retour de l'attaquant Carl Klingberg. Les Rangers ont aussi acquis les services de l'attaquant James Sheppard des Sharks, en retour d'un choix de quatrième tour en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer