St-Louis s'amuse comme un petit fou

Martin St-Louis a enregistré un but et une... (Associated Press)

Agrandir

Martin St-Louis a enregistré un but et une passe dans la victoire des Rangers contre le Canadien.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
NEW YORK

Martin St-Louis semble s'y plaire face au Canadien de Montréal. Le Québécois a inscrit un but et une aide pour mener les Rangers de New York vers une victoire facile de 5-0, hier.

St-Louis a repris là où il avait laissé face au Tricolore lors de la finale de l'Association Est du printemps dernier, au cours de laquelle il avait enregistré cinq points en six rencontres. Le petit attaquant a été omniprésent en territoire adverse et a harcelé la défensive montréalaise pour récolter les 997e et 998e points de sa carrière.

Dominic Moore, Derek Stepan, Carl Hagelin et Rick Nash ont été les autres marqueurs des Rangers, qui ont signé une deuxième victoire de suite. Henrik Lundqvist n'a pas vraiment eu à se signaler et a repoussé les 21 tirs dirigés vers lui.

Il s'agissait seulement d'un deuxième revers en 10 rencontres pour le Canadien, qui disputait un deuxième match en autant de soirs après avoir battu les Bruins 2-0, samedi. La formation montréalaise concluait une séquence de huit matches en 13 jours au cours de laquelle elle a signé six victoires.

«Ce soir on a été mauvais, on ne se le cachera pas, a déclaré l'entraîneur-chef Michel Therrien. Je sentais un club qui n'avait pas d'énergie, ce qui est tout à fait normal. On n'a pas été bon dans beaucoup de départements.»

Dustin Tokarski n'a pas été particulièrement dominant devant son filet, cédant cinq fois sur 34 lancers. Les Rangers, qui l'ont affronté à cinq reprises au printemps dernier, ont semblé trouver la manière de le battre en tirant constamment dans la lucarne du côté du bâton.

«C'est un travail qui est ingrat, on est tous conscients de ça, a analysé Therrien. Ça fait partie de son développement, mais c'est un jeune homme qui a une belle force de caractère.»

St-Louis, qui a maintenant amassé 42 points en 51 matches face au Canadien en saison régulière, aura l'occasion d'atteindre le plateau des 1000 points mercredi, alors que les Rangers rendront visite à son ancienne équipe, le Lightning de Tampa Bay.

«C'est un joueur élite dans la Ligue nationale, il a su profiter des chances qu'on lui a données», a dit Therrien à son sujet.

Le Tricolore, lui, aura la semaine pour se préparer à une série aller-retour face aux Sabres qui s'amorcera vendredi, à Buffalo.

Les Rangers s'éclatent

Après un début de match relativement tranquille, l'attaque des Rangers s'est mise en marche.

Tanner Glass a décoché un tir des poignets inoffensif du haut du cercle droit que Tokarski n'a pu maîtriser. La rondelle est tombée à sa gauche et Moore, qui fonçait au filet comme un train, l'a poussée entre les jambières du gardien en milieu de première.

Les New-Yorkais n'ont pas mis de temps à revenir à la charge au deuxième engagement. Avec seulement 35 secondes d'écoulées, St-Louis s'est amené en zone du Canadien avant de remettre à Stepan dans l'enclave. Ce dernier a décoché un tir précis du côté du bâton qui a eu raison de Tokarski.

St-Louis a poursuivi son travail en inscrivant le troisième but des siens de manière spectaculaire à 15:33 de la deuxième période. Le Québécois a soulevé le bâton d'Alexeï Emeline, qui tentait nonchalamment de récupérer un dégagement, avant de battre Tokarski par-dessus l'épaule.

Hagelin a enfoncé le dernier clou dans le cercueil du Canadien en début de troisième période en acceptant la remise parfaite d'Anthony Duclair avant de pousser la rondelle dans un filet abandonné. Tokarski a mordu à la feinte de tir de Duclair et n'a rien pu faire face à Hagelin, qui avait échappé à la couverture de Tom Gilbert.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer