Fisher bientôt papa et jeune retraité?

Blessé, Mike Fisher ratera possiblement la saison entière.... (Photo Mark Humphrey, AP)

Agrandir

Blessé, Mike Fisher ratera possiblement la saison entière. Elle pourrait aussi être sa dernière dans la LNH.

Photo Mark Humphrey, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NASHVILLE) Mike Fisher n'aura peut-être plus jamais la chance d'affronter les Sénateurs.

Hier matin, dans les coulisses du Bridgestone Arena, le gros centre était visiblement bien content de revoir ses anciens coéquipiers. Il a passé de longues minutes à bavarder avec ses copains à la sortie du vestiaire des visiteurs.

Il n'aura pas la chance de les revoir sur la patinoire ce soir.

Fisher a subi une déchirure du tendon d'Achille de la jambe gauche au début du mois de juillet, alors qu'il s'entraînait en gymnase dans le but d'arriver fin prêt pour la saison.

«C'était un entraînement où je devais effectuer plusieurs sauts. À un certain moment, j'ai juste senti le tendon lâcher. C'était un accident, purement et simplement. Les blessures au tendon d'Achille sont souvent accidentelles.»

Les chirurgiens qui ont procédé à la réparation lui ont dit qu'il aurait besoin d'une période de réhabilitation de quatre à six mois. Il pourrait donc attendre jusqu'au début de l'année 2015 avant de rejoindre ses coéquipiers des Predators dans le feu de l'action.

Le deuxième et dernier duel de la saison entre Nashville et Ottawa sera présenté le 20 novembre au Centre Canadian Tire.

Certains diront que Fisher pourra toujours se reprendre l'an prochain.

Pas nécessairement.

Son contrat arrive à échéance à la fin de la saison. L'hiver dernier, il a laissé entendre qu'il pourrait profiter de l'occasion pour accrocher ses patins, à 35 ans.

Son discours n'a pas changé.

«On verra. Ma priorité, pour l'instant, c'est de guérir. Je réfléchirai à mon avenir plus tard cette saison», réagit-il.

On comprend, entre les lignes, qu'il pourrait jouer un rôle complètement différent l'an prochain.

Son épouse, la star de la musique country Carrie Underwood, est enceinte. Peu de gens savent exactement quand la cigogne compte effectuer sa visite. «Nous essayons de partager le moins de détails possible avec la presse», explique Fisher.

Il a quand même confié à ses vieilles connaissances d'Ottawa qu'il connaîtra «très bientôt» le sexe de l'enfant. «Nous arrivons à une période pas mal cool de nos vies.»

Un virage offensif

Ce serait étrange de voir Fisher à la retraite si tôt, car il semble avoir encore beaucoup à donner. Il vient de connaître sa troisième saison la plus productive dans la LNH.

Le virage offensif entrepris à Nashville à la fin de la dernière saison le convaincra peut-être de s'accrocher.

Pour la toute première fois de leur existence, les Predators ont procédé à un changement d'entraîneur. Peter Laviolette a remplacé Barry Trotz derrière le banc.

James Neal, Olli Jokinen, Mike Ribeiro et Derek Roy se sont greffés à la formation au cours de la saison morte. Tous ces changements pourraient avoir un effet dynamisant sur le club de hockey de Music City.

«Nous ne voulons pas nécessairement négliger l'aspect défensif du jeu, assure Fisher. Notre gardien de buts numéro un et notre brigade défensive constituent deux des grandes forces de notre organisation. Il y aura quand même une certaine évolution. Peter veut que nos défenseurs appuient davantage l'attaque. C'est ce qu'il répète constamment. Et il est assez habile comme communicateur.»

«Il veut aussi qu'on retrouve notre identité d'équipe compétitive. Elle nous a un peu échappé la saison dernière.»

L'ancienne et la nouvelle formation de Fisher ont bien ce point en commun.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer