Autre renfort de la LHJMQ pour les Flames

Avec l'arrivée suprise de Jonathan Bourcier, les Flames... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Avec l'arrivée suprise de Jonathan Bourcier, les Flames de Gatineau compteront sur une arme offensive supplémentaire pour tenter d'accéder aux séries éliminatoires de la Ligue junior AAA du Québec.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avant même d'entreprendre leur deuxième saison dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec, les Flames de Gatineau ont eu droit à d'agréables surprises avec les retours de quelques joueurs expérimentés de la LHJMQ.

Contre toutes attentes, Philippe Pelletier-Leblanc et Nicolas Patry-Gingras avaient d'abord été retranchés par les Voltigeurs de Drummondville. Après avoir terminé la saison en force à Chicoutimi, Marc-André Gauvreau avait quant à lui choisi de rentrer à la maison. Plus tard, Dominik Blain a fini par être cédé par les Olympiques de Gatineau. En novembre, c'est Anthony Beauchamp qui faisait le pari de quitter le Cap-Breton en espérant une transaction. Finalement, elle n'est jamais venue.

À la conclusion de la période des transactions dans la LHJMQ, les Flames ont eu droit à un dernier retour inattendu quand Jonathan Bourcier a été libéré par les Remparts de Québec. La saison précédente, à 19 ans, il avait  compté 30 buts et fait partie des meilleurs marqueurs du circuit Courteau en évoluant aux côtés d'un certain Nicolas Roy chez les Saguenéens.

Avec 15 matches à jouer en saison régulière dans la LHJAAAQ et un écart de quatre points à combler pour accéder aux séries éliminatoires, les Flames ont accueilli Bourcier à bras ouverts. Avec l'ajout du franc-tireur, ils comptent maintenant six vétérans de la LHJMQ dans leur alignement.

Les résultats se font également sentir sur la glace. Les Flames montraient une fiche de 1-12-4 en novembre quand Jean-François Lavergne a pris le relais de Pierre Grandmaison derrière le banc. Depuis, ils ont un dossier de 8-10-0. Ils ont quitté la cave du classement et ils ont maintenant les yeux rivés sur les Rangers de Montréal-Est, le club qu'ils devraient devancer pour accéder aux séries. Ils disposent de six semaines pour parvenir à leurs fins.

Jean-François Lavergne ne s'attendait vraiment pas au dernier cadeau offert par les Remparts puisque Bourcier était un vétéran aguerri de la LHJMQ. «On ne crachera pas sur l'aide que nous avons reçue. Il y a toujours un élément de déception à gérer et il y a une adaptation à faire entre la LHJMQ et notre ligue, mais Jonathan est arrivé ici avec une bonne attitude. On savait que les Remparts avaient quatre joueurs de 20 ans, mais je m'attendais à ce que Jonathan soit réclamé au ballottage. Il veut jouer au niveau universitaire l'an prochain. La balle est dans son camp.»

Échangé deux fois depuis le mois de juin, Bourcier n'a jamais été en mesure de prendre son envol dans le circuit Courteau cette saison. Il a récolté 16 points en 29 matches avec Bathurst et Québec. Le Gatinois n'a pas voulu revenir sur les derniers chapitres de sa carrière dans la LHJMQ la semaine dernière lorsque joint par Le Droit.

«Tout ce que je veux dire, c'est que je vais tout faire pour aider les Flames à participer aux séries», a dit celui qui a été limité à un point en trois matches depuis son arrivée avec le club.

L'équipe du secteur Buckingham a également récupéré un autre ancien membre de l'Intrépide au ballottage récemment. Le gardien Nathan L'Écuyer a été libéré par les Rangers de Montréal-Est. Il fera un ménage à trois devant le filet avec Charles-Olivier Rancourt et Sébastien Sabourin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer