Les Vikings en quête d'un troisième titre consécutif

Les Vikings affronteront l'autre grande puissance du circuit... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les Vikings affronteront l'autre grande puissance du circuit les Blue Wings de Perth.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le moment tant attendu est arrivé dans la Ligue centrale junior II.

Les chemins des deux grandes puissances du circuit vont se croiser. Champions de la saison régulière, les Vikings de Casselman (40-3-1) lutteront avec les Blue Wings de Perth (38-4-2) en grande finale des séries éliminatoires. Très peu de choses séparent les deux équipes bourrées de talent.

Les Vikings ont mené la ligue avec un impressionnant total de 266 buts en 44 matches. Les Blue Wings ont suivi de près avec 260 buts. Défensivement, les deux clubs ont limité leurs adversaires à 116 buts. Les Vikings n'ont pas perdu un match depuis quatre mois. Ils sont invaincus en 26 matches à domicile, saison régulière et séries incluses. Véritables guerriers de la route, les Blue Wings n'ont encaissé qu'une seule défaite en 27 matches à l'étranger. C'était à Casselman.

Quelqu'un devra céder dans la finale qui débutera dimanche au Complexe J.R. Brisson de Casselman.

«C'est la finale que tout le monde voulait voir, affirme le directeur général des Vikings, Raymond Lavergne. Je n'ai aucune idée de ce que ça va donner tellement les équipes ont changé depuis la dernière fois qu'on s'est affrontés.»

À quelques différences près, Raymond Lavergne croit que les deux équipes sont sensiblement identiques. «Ils sont plus disciplinés que nous et leur avantage numérique est dévastateur. C'est un gros avantage pour eux, mais nous avons amélioré cette facette durant les séries. Notre avantage, il se trouve devant le filet. Ce n'est pas une cachette. Notre gardien a déjà gagné trois championnats en quatre ans.»

Le directeur général parle du gardien de 21 ans, Gianmarco De Meis. Depuis le début des séries, il a été intraitable avec une moyenne de 1,20 but alloué par match et un pourcentage d'arrêt de ,953. Son opposant, Jonathan Peacock, montre une moyenne de 2,86 et un taux d'efficacité de ,891.

Les Vikings ont balayé leurs deux séries pour aboutir en finale.

Les Blue Wings ont perdu deux matches en cours de route.

Bonne nouvelle chez les Vikings, ils devraient récupérer leur principal fer de lance dans leur quête pour un troisième championnat de suite. Victime d'une commotion cérébrale dans le deuxième match contre les Golden Knights d'Ottawa Ouest, Sébastien Plante serait prêt à revenir au jeu.

Il a compté plus de 50 buts et 100 points cette saison. Les 13 jours de congé entre la demi-finale et la finale lui ont fait grand bien.

Quant aux Blue Wings, la moitié de leur attaque est composée de Gatinois en provenance des défunts Pontiacs de Shawville.

C'est le cas de Dylan McNamara et Lucas Driscoll-McKinnon qui mènent l'équipe sur le plan offensif. Ancien des Vikings, le franc-tireur Nicolas Brazeau sera aussi gonflé à bloc. Il a gagné deux coupes avec Casselman avant d'être échangé à Perth cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer