L'Intrépide prend les devants à Rivière-du-Loup

David Laroche a réussi un doublé aux dépens... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

David Laroche a réussi un doublé aux dépens du gardien de l'Albatros, Tristan Bérubé.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le long voyage à travers le Québec n'a pas complètement vidé l'Intrépide de Gatineau.

Les joueurs de Martin Lafleur avaient assez d'énergie en réserve pour jouer un fort match, vendredi soir, à Rivière-du-Loup. Ils ont vaincu l'Albatros du Collège Notre-Dame 3-1.

Cette victoire permet à l'Intrépide de prendre les devants 2-1 dans la première ronde des séries dans la Ligue de développement midget AAA du Québec.

Puisqu'il s'agit d'une série 3 de 5, Gatineau se retrouve dans une bonne posture. L'Intrépide obtiendra une première chance d'éliminer son adversaire dès samedi.

«C'est un cliché du sport, mais c'est quand même très vrai. Le dernier match d'une série est toujours le plus difficile à gagner et c'est de cette manière que nous allons aborder le match de samedi», lance Lafleur.

L'entraîneur était satisfait, en fin de soirée, au bout du fil. Pour la première fois depuis le début des séries, son équipe n'a pas eu à jouer du hockey de rattrapage.

Elle a marqué les trois premiers buts de la soirée.

David Laroche a réussi un doublé aux dépens du gardien de l'Albatros, Tristan Bérubé.

Jacob Dumouchel a inscrit l'autre but des vainqueurs.

«Juste avant de marquer son deuxième but, Laroche a reçu un lancer frappé de Benoît-Olivier Groulx en plein dans les côtes. La rondelle est tombée à ses pieds. Il n'a eu qu'à la pousser dans un filet ouvert.»

Recevoir une rondelle dans les côtes, ça fait mal. «Mais ça fait moins mal quand ça te permet de marquer un but», note Lafleur avec bonne humeur.

Alexis Arsenault a inscrit le but de l'Albatros en fin de troisième période.

Il a privé Charles-Olivier Rancourt d'un jeu blanc. Le gardien gatinois a quand même réussi une trentaine d'arrêts dans la victoire.

Blessé à une jambe vers la fin du match numéro deux, mercredi, le défenseur de l'Intrépide Cédric Lauzon-Chauret a enfilé son uniforme, vendredi. «Il vient de prouver à tous ses coéquipiers qu'il a un seuil de résistance à la douleur très élevé. Il est capable de s'imposer de gros sacrifices», concède Lafleur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer