L'Intrépide déjoue Bérubé quatre fois

L'équipe dirigée par Martin Lafleur a réussi à... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'équipe dirigée par Martin Lafleur a réussi à déjouer le gardien adverse, Tristan Bérubé. Quatre fois plutôt qu'une.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Intrépide de Gatineau a fait bien mieux la deuxième fois.

Mercredi, dans le deuxième match de sa série contre l'Albatros du Collège Notre-Dame, l'équipe dirigée par Martin Lafleur a réussi à déjouer le gardien adverse, Tristan Bérubé. Quatre fois plutôt qu'une, même. Elle a donc signé une victoire de 4-3 qui lui permet de niveler la marque, une victoire de chaque côté.

«Ce fut un match dans lequel notre équipe a montré sa vraie identité. Nous sommes une équipe qui n'abandonne jamais», déclare l'entraîneur.

Mardi, dans le match numéro un, Bérubé avait été imbattable. Il avait permis à son équipe de l'emporter par blanchissage.

Mercredi, il se dirigeait vers un autre match du genre. Au milieu de la deuxième période, son équipe menait 2-0.

Aaron Brisebois, un des meilleurs joueurs de Gatineau en deuxième moitié de saison a finalement réussi à trouver une faille.

Le reste de l'attaque est provenue d'acteurs de soutien. L'attaquant Alexandre Gagnon a inscrit un gros but au troisième tiers.

Les deux autres buts ont été inscrits par Jérémy D'Auray, un joueur affilié qui a passé le gros de la saison dans les rangs juvéniles.

D'Auray a profité d'un moment de distraction de Bérubé pour enfiler son premier. De son propre aveu, il essayait simplement de faire glisser la rondelle vers le filet adverse pour faciliter un changement de trio. «On m'a souvent dit que j'avais un bon lancer, mais je ne m'attendais jamais à marquer un but de cette manière», dit le jeune homme.

Ce but, et d'autres bonnes présences ont convaincu Lafleur de l'envoyer sur la glace alors qu'il restait environ trois minutes à écouler au troisième tiers. C'est à ce moment qu'il a pu sauter sur un retour de lancer de Gagnon pour marquer le but de la victoire.

Le deuxième match de la série fut robuste. Les officiels, sévères, ont décerné 21 pénalités mineures.

Ils ont complété leur soirée en décernant une pénalité majeure à Jean-Christophe Gagné, de l'Albatros, pour coup de genou.

Sa victime, Cédric Lauzon-Chauret, a quitté la patinoire du Complexe Branchaud-Brière incapable de s'appuyer sur sa jambe gauche.

La série se poursuivra à Rivière-du-Loup vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer