Brière derrière le banc du tournoi Royal-Brassard

Daniel Brière, le nouveau retraité de la LNH, sera... (Matt Rourke, Archives AP)

Agrandir

Daniel Brière, le nouveau retraité de la LNH, sera sur place pour procéder à la mise en jeu protocolaire.

Matt Rourke, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À distance, Daniel Brière a déjà eu l'occasion d'assurer la présidence d'honneur du tournoi bantam Royal-Brassard de Gatineau lorsque son fils Caelan y avait participé avec les Hurricanes de Philadelphie en 2013.

L'édition 2016 du tournoi qui s'amorce jeudi au complexe sportif qui porte son nom va permettre à Daniel Brière d'amener son expérience à un autre niveau. Pour la première fois en six ans de présidence d'honneur, le nouveau retraité de la LNH sera sur place pour procéder à la mise en jeu protocolaire. Il déposera la rondelle avant le match entre l'Intrépide de l'Outaouais et le Collège Français de Longueuil dans la classe AAA à 19h10.

Mais le rôle de Daniel Brière à la 20e édition du «Royal-Brassard» sera bien plus excitant. Cette semaine, il vivra pleinement l'expérience du tournoi puisqu'il sera aussi un des entraîneurs des Jaguars de Philadelphie de son fils cadet, Cameron!

Les Jaguars évolueront dans la catégorie AA et seront dans le feu de l'action contre le Noir et Or de Mortagne, jeudi à 17 h 40, au Complexe Branchaud-Brière (CBB).

Président du tournoi, Alain Brisson était fébrile de compter sur la présence de son ami, l'ancienne gloire des Flyers de Philadelphie et du Canadien de Montréal, entre autres.

«Daniel est entraîneur adjoint des équipes de ses trois fils cette année. C'est rendu un travail à temps plein! Il ne fait que ça, je pense! C'est difficile à évaluer si l'équipe de Cameron sera forte. Je pense qu'elle sera une des favorites, mais ils auront de la bonne compétition. Nous sommes contents d'avoir la famille Brière avec nous pour la semaine. C'est la dernière chance de voir un des fils de Daniel à l'oeuvre avant de passer aux enfants de sa soeur!»

La présence du duo père-fils devrait ajouter au piquant du tournoi qui sera des plus relevés encore une fois cette année. Dans la catégorie AA qui compte 12 équipes, il faudra surveiller les Citadelles de Rouyn-Noranda, le TGV de Mont-Joli et les Olympiques de l'Outaouais qui sont dans le top-5 du classement POC du Québec. Champion du tournoi de Richelieu, la semaine passée, le Noir et Or de Mortagne sera aussi à surveiller.

Le tournoi rassemblera 36 équipes au CBB et à l'aréna Baribeau. À part les 12 équipes inscrites dans la catégorie AA, ils seront huit à lutter pour le titre dans la catégorie AAA. L'Intrépide de l'Outaouais, une équipe qui se débrouille très bien depuis la pause des Fêtes, représentera la région.

La catégorie BB sera constituée de 16 prétendants, dont les Tigres de Victoriaville qui n'ont perdu que quatre matches cette saison. Des six clubs locaux, les Olympiques de Hull et les Voisins de Papineau risquent d'être les plus sérieux aspirants au titre alors qu'une équipe de la Nouvelle-Écosse, les Ramblers de Cumberland, est également considérée comme une équipe redoutable.

L'entrée est gratuite pour les quatre journées du tournoi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer