L'Intrépide s'incline en finale

L'Intrépide accusait un retard de quatre buts, 27...

Agrandir

L'Intrépide accusait un retard de quatre buts, 27 minutes après le début de la finale de dimanche.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La foule la plus imposante de la jeune histoire du Complexe Branchaud-Brière est venue partager un moment historique avec l'Intrépide de Gatineau dimanche après-midi.

Pour la première fois depuis les débuts du Challenge CCM de la Ligue midget AAA il y a 10 ans, l'Intrépide s'était frayé un chemin jusqu'en finale. Malheureusement, le club local s'est creusé un trou de 4-0 après 27 minutes de jeu et de 5-1 après 35 minutes. Le retard a été difficile à combler malgré les encouragements des 1235 spectateurs vendus à sa cause. La troupe de Martin Lafleur n'a jamais lâché prise. Elle a compté quelques buts pour se remettre dans le coup, mais les Gaulois d'Antoine-Girouard ont résisté aux assauts pour l'emporter 5-4.

L'Intrépide avait accédé à la finale grâce à des victoires de 5-2 contre Magog et de 5-1 contre le Collège Esther-Blondin samedi. «Cette défaite est décevante pour tout le monde, mais c'est la première fois de l'histoire que l'Intrépide atteint la finale de ce tournoi. Je suis extrêmement fier de ce que cette équipe a accompli. Toute la semaine, elle s'est améliorée. Il y avait 20 équipes dans le tournoi et nous avons fait partie des deux dernières. Plusieurs équipes auraient voulu être à notre place», a expliqué Martin Lafleur.

Les Gaulois ont rapidement pris une option sur le championnat en se forgeant une avance de 3-0 avant la huitième minute de jeu, mais l'Intrépide a fait preuve de caractère. «Il aurait été facile d'abandonner à 4-0 ou 5-1, mais les gars n'ont jamais baissé les bras. Nous avons joué six matches en cinq jours. Dans les deux derniers matches, plus que jamais, j'ai vu des joueurs se lancer devant des rondelles pour bloquer des tirs et prendre des mises en échec difficiles pour l'équipe. Nous avions trois joueurs (blessés) dans les estrades pour la finale et certains jouaient malgré des blessures. Nous n'avons jamais bronché.»

Trio dominant

L'Intrépide a été guidé par trois joueurs dominants dans ce tournoi. D'Artagnan Joly a été le meilleur compteur du Challenge avec 12 points en six matches. Xavier Simoneau et Benoît-Olivier Groulx ont partagé le deuxième rang des compteurs avec neuf points chacun.

«Quand ils jouent ensemble, c'est un des trios les plus dominants de la ligue, assure Martin Lafleur. Par contre, si nous avons atteint la finale, c'est que nous avons eu la contribution de tout le monde. Notre succès a été l'histoire de 20 joueurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer