«Il faut travailler plus fort dans les entraînements»

L'entraîneur-chef Pierre Grandmaison estime ses Flames de Gatineau... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef Pierre Grandmaison estime ses Flames de Gatineau jouent mieux que leur fiche ne laisse croire.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir amorcé la saison du bon pied en engrangeant des points à ses trois premiers matches dans la Ligue junior AAA du Québec, la nouvelle équipe des Flames de Gatineau traverse sa première «crise de croissance».

La troupe de Pierre Grandmaison n'a qu'une victoire à ses 10 derniers matches et elle doit maintenant composer avec une liste grandissante de joueurs blessés. Joey Brennan, un des meilleurs joueurs de l'équipe en début de saison, fait partie des éclopés. Il a encaissé une solide mise en échec au centre de la patinoire il y a deux semaines. Il éprouve toujours des maux de tête. Il a raté les trois derniers matches du club et il va rater les trois prochains matches du week-end également. L'ancien capitaine de l'Intrépide de Gatineau avait amassé 14 points à ses neuf premiers matches.

«Nous avons quatre joueurs sur la liste des blessés et ça commence à être difficile. N'empêche, avec l'équipe que j'ai sous la main en ce moment, nous arrivons à rivaliser avec la plupart des équipes de la ligue. Je crois que nous avons une bonne équipe et que notre fiche n'est pas représentative de la qualité de notre jeu», analyse l'entraîneur Grandmaison.

Ce dernier signale qu'il est toujours à la recherche de nouveaux joueurs pour améliorer son club. «Nous essayons d'attirer des joueurs qui font partie de notre liste de protection. Nous avons essayé d'amener Olivier Huot, qui a laissé les Tigres de Victoriaville pour se concentrer sur ses études. Il n'a que 17 ans, mais il pourrait nous aider. Il n'a pas encore décidé s'il allait venir. Nos joueurs essaient aussi de convaincre Rock-Antoine Gagné, un autre ancien de l'Intrépide, à se joindre à nous.»

Les Flames ont aussi ajouté un choix des Olympiques de Gatineau à leur brigade défensive récemment. Thomas Leggett avait été retranché au camp de l'Intrépide de Gatineau, mais il préférait être un défenseur substitut dans le junior AAA que d'évoluer au niveau midget AA. «Leggett est un bon jeune joueur de 16 ans qui veut apprendre. Il voulait vraiment jouer ici. Il sait à quoi s'attendre», a ajouté Grandmaison.

Sur la glace, il n'y a pas de recette miracle pour relancer les Flames selon l'entraîneur-chef. «Il faut travailler plus fort dans les entraînements. C'est sûr que ça brasse au peu dans le vestiaire après les défaites, mais en général, les gars demeurent positifs. Il faut aussi resserrer notre défensive.»

Dans les gradins, les gens du secteur Buckingham ont bien répondu au retour du hockey junior AAA en Outaouais. Ils sont toujours un peu plus de 300 aux matches locaux des Flames, ce qui correspond à la cible des dirigeants du club. «Si on peut finir par gagner quelques matches, ça pourrait aussi faire du bien aux assistances», de conclure Grandmaison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer