Les Flames s'offrent un festin offensif à la maison

Les capitaines des Flames et des Rangers, en... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Les capitaines des Flames et des Rangers, en compagnie d'Alexandre Iracà, député de Papineau, de Guy Ryan, commissaire de la LHJQ, et de Martin Lajeunesse, conseiller du secteur Buckingham.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fébrilité était à son comble, vendredi soir, au centre sportif de Buckingham, alors que les Flames de Gatineau, cette nouvelle formation junior AAA, avaient comme mission de croiser le fer avec les Rangers de Montréal Est en marge du match inaugural de la nouvelle franchise.

«On voit le même monde que les années passées, mais on voit aussi des gens qui ne sont pas venus voir de hockey junior depuis 10 ou 15 ans. Il y a une sorte d'engouement qui s'est créé et c'est très bien comme ça», de dire Luc Mauzeroll, président de la formation.

On connaît l'histoire: exclus de la nouvelle ligue junior B associée à la Ligue centrale junior A en Ontario, les actionnaires des Mustangs de Gatineau ont dû se retrousser les manches ces derniers mois et trouver une autre avenue pour offrir du hockey junior de qualité aux partisans de Buckingham et des environs.

De cette tourmente sont nées les Flames de Gatineau, franchise issue du rachat des Maroons de Lachine dans la Ligue de hockey junior du Québec.

L'équipe qui arbore le flambeau et les teintes noires, argentées et blanches associées aux Olympiques de Gatineau, devient la première formation junior AAA depuis les Castors de Buckingham en 1995 à prendre d'assaut la surface glacée de l'aréna de la rue James, dont les gradins étaient bondés vendredi.

Du haut de ses 6' 5" et 250 livres, le capitaine format géant de la troupe gatinoise, Mathieu Boily, était visiblement heureux à moins de quelques minutes de sauter sur la glace pour une première fois à la maison.

L'ancien des Olympiques, qui vient tout juste de commencer des études en droit à l'Université d'Ottawa, n'aurait pas pu trouver un meilleur endroit pour terminer sa carrière junior. «C'est ici en Outaouais avec les Olympiques que tout a commencé à bien aller. C'est vraiment le fun de revenir aux sources. Ça fait 20 ans qu'il n'y a pas eu de junior AAA ici et on veut que les partisans soient contents», a commenté le défenseur de 20 ans, tout juste avant la période d'échauffement.

Le moindre que l'on puisse dire, c'est que le voeu de Boily a été réalisé.

Le talentueux attaquant des Flames, Joey Brennan, a mis à peine 80 secondes avant d'ouvrir la marque au premier tiers, sous les cris et applaudissements ressentis de la foule.

Si Gatineau s'est dirigé vers le vestiaire avec une avance de 3-2 après 20 minutes, c'est véritablement à partir de la deuxième période que la machine offensive de la troupe, dirigée par Pierre Grandmaison, s'est mise en mode «rouleau compresseur».

Au moment d'écrire ces lignes, les Gatinois venaient tout juste de remporter leur duel 10 à 2. Le prochain match à domicile des Flames est fixé au 20 septembre alors qu'ils affronteront le Collège français de Longueuil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer