Les Flames de Gatineau surprises par le calibre

Le président des Flames, Luc Mauzeroll et l'entraîneur-chef... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le président des Flames, Luc Mauzeroll et l'entraîneur-chef Pierre Grandmaison.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Flames de Gatineau apprennent à la dure qu'il n'est pas facile de gravir les échelons du hockey junior.

Le club qui a pignon sur rue à Buckingham a fait le saut du junior B au junior A cette saison et la transition se fait difficilement. La nouvelle équipe de la Ligue junior AAA du Québec a été malmenée 10-3, 9-3 et 9-3 à ses trois premiers matches hors concours, mais l'entraîneur-chef Pierre Grandmaison ne désespère pas.

«Nous avions beaucoup de joueurs au camp et nous avons essayé plein de choses. Nous n'avons pas joué avec notre équipe complète encore alors que nos adversaires avaient leurs équipes presque complètes. N'empêche, on a appris des choses à la dure. Le calibre est très fort. Nous n'avions pas réalisé que ça allait être aussi fort que ça.»

Des coupures ont été effectuées pour ramener l'équipe à 16 attaquants, huit défenseurs et deux gardiens, jeudi. Les Flames se rapprocheront ainsi de leur alignement final lorsqu'ils joueront un dernier match hors-concours à Terrebonne vendredi soir.

«Nous avons encore des joueurs à retrancher. Nous pourrions le faire dès maintenant sauf que nous avons des blessures à des joueurs importants qui nous empêchent de le faire. Il y a également des joueurs de la région de Montréal qui pourraient s'ajouter à notre équipe. Certains nous ont dit qu'ils étaient prêts à voyager les jours de matches et pour certains entraînements en semaine.»

Du renfort

L'entraîneur-chef se réjouissait aussi de l'addition de deux nouveaux joueurs de la région. «Hugo Petit a beaucoup d'expérience dans la Ligue centrale junior A. Avec Joey Brennan et Xavier Marengère, il a formé un trio dominant à notre dernier match. Il y a aussi Pier-Olivier Gingras qui vient s'ajouter à notre défensive. Les gars l'ont convaincu de venir nous joindre. Il a de l'expérience dans notre ligue.»

Pierre Grandmaison redoutait toutefois la conversation qu'il a eue avec le défenseur Gabriel Paquette-Desjardins après la dernière défaite de 9-3 mercredi. «Nous étions allés le chercher à Valleyfield, mais il nous a annoncé qu'il réfléchissait à son avenir. S'il devait quitter, ça nous ferait mal.»

Devant le filet, la situation est réglée. Le vétéran Francis Léonard-Mayer et la recrue Jérémy Proulx se partageront le filet. Les deux sont des anciens de l'Intrépide de Gatineau. Justin Mallette-Trottier, qui avait été solide avec les Mustangs de Gatineau par le passé, a été retranché à contrecoeur. «Il a 20 ans. Nous avons droit à six joueurs de 20 ans seulement. Nous en avions huit. Il m'en reste un autre à couper. Il a été victime du nombre.»

Les Flames vont lancer leur première saison dans la LHJAAAQ le 5 septembre avec un match à St-Jérôme contre les Panthères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer