Casse-tête résolu chez les Intrépides

Mine de rien, l'Intrépide a gagné quatre de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Mine de rien, l'Intrépide a gagné quatre de ses six matches préparatoires

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les morceaux tombent en place chez l'Intrépide de Gatineau. Les retours de D'Artagnan Joly et de Jacob Dumouchel du camp des Olympiques de Gatineau sont venus cimenter l'édition 2015-2016 dirigée par Martin Lafleur, qui fait un retour aux sources cette année.

Dès son premier match mercredi, Joly a inscrit un but et une passe dans une victoire de 5-2 à Laval-Montréal. Mine de rien, l'Intrépide a remporté quatre de ses six matches préparatoires.

Ce sont des matches hors-concours. Rien ne sert de s'emporter avec des résultats qui ne comptent pas au classement, mais dans les dernières années, l'Intrépide peinait à gagner ses matches préparatoires et il a beaucoup souffert en saison régulière.

«Le pointage des matches m'importe peu. Ce que je veux voir cette année, c'est une équipe avec une excellente éthique de travail. Nous l'avons vu à l'entraînement et les joueurs ont été en mesure de l'amener dans les matches», a indiqué Lafleur.

À une semaine du début de la saison régulière, l'Intrépide affiche presque complet. Les 20 joueurs sont choisis. Au pire, un joueur pourrait arriver et un autre pourrait partir. Tout va dépendre de ce qui va se passer dans les camps de la LHJMQ ou au dernier repêchage des joueurs intra-ligue. Les Gatinois livreront un dernier match hors-concours sur la route au Collège Esther-Blondin, vendredi soir. Après, ils passeront la semaine à préparer leur premier match de la saison régulière.

«Nous avons pris beaucoup de temps à évaluer les joueurs. Maintenant, nous allons nous concentrer à mettre certaines affaires en place. Nous avons adopté une philosophie et nous voulons que les joueurs l'achètent. Nous voulons devenir une équipe qui accorde peu de buts. Nous voulons être une équipe difficile à affronter dans notre territoire. Nous avons un bon mélange offensif avec de la vitesse et des habiletés. Comme nous évoluons dans une ligue où il y a beaucoup d'unités spéciales et que nous déplaçons bien la rondelle, nous devrions nous en tirer», a ajouté le nouvel entraîneur-chef du club.

Des pièces clés

L'ajout de joueurs talentueux comme Joly et Dumouchel a quelque peu solidifié la formation gatinoise. «Ils veulent embarquer dans ce que nous voulons accomplir. Ils sont revenus avec une bonne attitude. Ils veulent s'améliorer et ils savent qu'ils peuvent être rappelés à tout moment parce qu'ils sont dans la cour des Olympiques.»

La formation actuelle de l'Intrépide compte 14 joueurs de la région et six joueurs repêchés à partir du bassin des joueurs de l'extérieur. Xavier Simoneau, 14 ans, sera le plus jeune joueur de l'équipe. Benoît-Olivier Groulx et Nicolas Sauvé sont les deux seuls joueurs de 15 ans. Choix des Olympiques, le défenseur Thomas Leggett a été le dernier joueur retranché mercredi. Jacob Bourgeault, un défenseur grand format, originaire de Mercier, a été repêché par l'Intrépide pour le remplacer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer