Hollywood s'invite à Gatineau

Les Mustangs de Gatineau ont marqué deux buts... (Courtoisie)

Agrandir

Les Mustangs de Gatineau ont marqué deux buts en 70 secondes pour se sauver avec le titre.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Mustangs de Gatineau ont emprunté un scénario hollywoodien pour remporter leur premier titre de division en trois ans vendredi dernier devant des gradins bondés au Centre sportif de Buckingham.

Complètement débordés par les Golden Knights d'Ottawa Ouest, ils avaient quand même réussi à prendre les devants 3-0 en première période sur un tour du chapeau de Mikaël Gervais, mais les visiteurs ont graduellement remonté la pente. En troisième période, les Golden Knights sont parvenus à prendre les devants 5-4 avec moins de six minutes à faire au match.

«On aurait dit que nos joueurs avaient abandonné. Nous n'étions plus là», a expliqué le président du club, Luc Mauzeroll.

Puis, avec 70 secondes à faire au match, Vincent Proulx a effectué un lobe de routine à partir du centre de la patinoire. Miraculeusement, la rondelle a fait un drôle de bond devant le gardien des Knights pour se retrouver dans le fond du filet.

Douze secondes plus tard, les Mustangs ont profité de la confiance ébranlée du gardien adverse pour le déjouer à nouveau. Grâce au but de Maxime Belley, les locaux reprenaient les devants 6-5 et Vincent Proulx a complété la marque dans un filet désert.

Les Mustangs ont gagné la série finale de la division Métro 4 à 2. Ils affronteront maintenant les Rams de Stittsville en finale de la Conférence Métro/Vallée de la Ligue junior B de l'Est ontarien.

«C'est complètement fou comme scénario de dernière minute. On perdait 5-4 avec 1:10 à faire et on a fini par gagner 7-5. Nous étions en désespoir de cause et nous avons égalé la marque sur un but trop chanceux. Un scénario exagéré. C'était mieux que Miracle on Ice», s'est exclamé Luc Mauzeroll.

Les pieds sur terre

Les Mustangs ont fêté leur victoire en restant à l'aréna jusqu'aux petites heures du matin samedi, mais Mauzeroll s'est chargé de garder ses joueurs sur terre.

«Nous avons un championnat de division, mais nous n'avons que la moitié du chemin de fait. Il faut 16 victoires pour gagner le championnat de la ligue. Le plus compliqué s'en vient.»

En saison régulière, les Mustangs (23-16-1) avaient récolté 47 points et les Rams (27-12-1) avaient amassé 55 points. Les deux clubs se sont affrontés deux fois pendant la campagne, chaque équipe gagnant un match. La série se mettra en branle demain soir à Stittsville avant de revenir à Buckingham vendredi avec un retour à Stittsville dimanche. Le quatrième match aura lieu à Buckingham lundi soir.

«Les Rams ont un gardien extraordinaire (Matt Couvrette), mais nos gardiens ont été splendides jusqu'à maintenant. Ils ont une équipe rapide. Ils ont balayé Renfrew en quatre matches. De notre côté, notre grosse ligne d'attaque avec Vincent Proulx, Mikaël Gervais et Gabriel Tourangeau a été fantastique, même si l'indiscipline a failli nous jouer un tour...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer