Un triple problème de Zamboni

Guillaume Coovi-Sirois avait marqué pour l'Intrépide, avant que... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Guillaume Coovi-Sirois avait marqué pour l'Intrépide, avant que le match ne soit annulé.

Etienne Ranger, LeDroit

Partager

Dossiers >

Aréna Robert-Guertin
Aréna Robert-Guertin

Tout sur le dossier de la rénovation de l'aréna Robert-Guertin. »

Sur le même thème

Dure soirée pour les équipements de la Ville de Gatineau mercredi.

Le match entre l'Intrépide de Gatineau et les Lions du Lac St-Louis a été annulé à 22h en raison d'un triple problème de Zamboni. Les deux équipes n'avaient disputé qu'une période de 20 minutes quand les responsables de la Ligue de hockey midget AAA du Québec ont décrété qu'il était trop tard pour poursuivre la partie après 22 heures.

Voici le triste récit d'un enchaînement d'événements invraisemblables.

D'abord, la rencontre a été retardée de 65 minutes en raison d'un bris de la Zamboni de l'aréna Baribeau. Un mécanicien est intervenu pour régler un problème de démarreur, mais sans succès. On a alors fait remorquer une deuxième Zamboni à partir du garage municipal de Gatineau.

À 20h35, pendant qu'elle était en route, les deux équipes ont disputé les 20 premières minutes du match sur la glace légèrement enneigée par la période d'échauffement.

À la recherche d'une première victoire en trois matches en ce début de saison, Guillaume Coovi-Sirois et Olivier Schingh-Gomez ont eu le temps de donner une priorité de 2-0 à l'Intrépide. Un très bon départ contre la traditionnelle bête noire des Gatinois.

Après la première période, une autre mauvaise surprise attendait les deux équipes et la poignée de partisans qui patientaient dans les estrades. La porte de la Zamboni est demeurée fermée. Pourquoi?

La surfaceuse de remplacement était également brisée...

On a alors fait venir une troisième Zamboni, en provenance de l'aréna Guertin, dans le secteur Hull.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, le remorqueur s'est égaré en chemin et ne trouvait pas l'aréna Baribeau...

Misère. L'Intrépide avait trois prises contre elle quand la ligue a décidé d'interrompre le match après un second délai de 50 minutes.

Dans le bureau de l'Intrépide, la direction de l'équipe n'entendait pas à rire. On ne voulait pas voir cette avance de deux buts s'envoler en fumée avec l'annulation du match. Les Lions du Lac St-Louis n'ont pas dû la trouver drôle non plus, eux qui devaient retourner à Dollard-des-Ormeaux après ce match en pleine semaine scolaire.

«C'est embarrassant pour tout le monde. On parle de la grande Ville de Gatineau. J'ai de la difficulté à croire qu'il n'y avait pas une Zamboni en surplus plus près d'ici. Les gens de l'aréna avaient proposé d'aller en chercher une à l'aréna Campeau, mais on n'a pas retenu cette solution toute simple», a expliqué Ron Gravel, directeur général de l'Intrépide.

L'entraîneur-chef André Cayer ne savait pas encore si le match allait être repris plus tard à partir de la deuxième période où s'il allait être repris en entier.

«C'est dommage. Nous avions été opportunistes dès le départ.»

Le gardien Nathan L'Écuyer avait aussi impressionné à son premier départ de la saison, notamment grâce à un gros arrêt pendant un désavantage numérique.

Tout sera à recommencer maintenant. Où? Quand? Qui? Avec quelle Zamboni? L'Intrépide doit recevoir le collège Esther-Blondin vendredi soir.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer