Le DG des Olympiques démissionne

Marcel Patenaude envisageait de quitter les Olympiques de... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Marcel Patenaude envisageait de quitter les Olympiques de Gatineau depuis un moment déjà, a-t-on aprris lundi.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Coup de théâtre une semaine avant l'ouverture de leur camp d'entraînement, les Olympiques de Gatineau ont vu le directeur général Marcel Patenaude abandonner leur barque.

À la barre de l'organisation depuis le mois de mai 2016, Patenaude a remis sa démission à l'équipe lundi alors qu'il restait une année au contrat de deux ans qu'il a paraphé quand il a succédé à Benoît Groulx, l'entraîneur-chef et DG de longue date qui a quitté l'Outaouais pour prendre la barre du Crunch de Syracuse, club-école du Lightning de Tampa Bay dans la Ligue américaine de hockey.

« Je quitte mon poste pour des raisons familiales et personnelles. Je tiens à remercier sincèrement l'organisation des Olympiques et à leur souhaiter la meilleure des chances pour les saisons à venir », a déclaré Patenaude par voie de communiqué.

En entrevue téléphonique avec Le Droit, celui-ci a par la suite avoué qu'il mûrissait cette décision depuis un bon bout de temps.

« J'ai travaillé beaucoup au cours de l'été et lorsqu'est venu le temps de prendre une pause, je suis allé à Halifax où j'ai gardé ma résidence et c'est là que j'ai pris cette décision, pour des raisons familiales et personnelles comme ça le dit dans le communiqué », a-t-il indiqué.

Avant de se joindre aux Olympiques, Patenaude avait été le DG adjoint de l'Armada de Blainville-Boisbriand pendant deux saisons, mais il s'était surtout fait connaître en tant qu'architecte des Mooseheads de Halifax pendant neuf saisons. Son épouse est originaire de cette ville et elle y demeurait toujours, rendant visite à son conjoint à l'occasion à Montréal ou Gatineau.

Des relations tendues avec le président de l'équipe Alain Sear auraient également joué dans la décision, selon nos informations. Mais Petenaude n'a pas voulu s'étendre sur ce sujet, se limitant à dire que « dans toute organisation en santé, il va y avoir des désaccords à l'occasion et il faut toujours avoir de bonnes discussions sur la façon de faire. Mais je n'avais pas de conflit de personnalités avec qui que ce soit ».

Sous sa direction pour la saison 2016-2017, les Olympiques ont terminé au 10e rang du classement général avec une fiche de 33-31-4-0. En séries éliminatoires, ils ont été éliminés au premier tour par les Screaming Eagles du Cap-Breton en sept parties. À mi-chemin d'une saison qui était bien mal partie, la direction de l'équipe avait cependant contraint Patenaude à congédier l'entraîneur qu'il avait choisi, Mario Duhamel, afin de le remplacer par Éric Landry, qui a réussi à ramener le club sur le droit chemin en deuxième moitié de campagne.

Même si le moment pour effectuer un changement à la direction de l'équipe est plutôt mal choisi, le président Alain Sear a laissé entendre que son conseil d'administration avait été averti de la possibilité d'un départ hâtif de Marcel Patenaude et qu'un plan de contingence était en voie d'être mis en application.

« Nous avions eu un heads up que ça arriverait peut-être, ce qui nous a donné le temps de nous préparer à faire autre chose. On va se donner quelques jours avant de faire une annonce cependant. Marcel a accompli du très bon travail au sein de notre organisation et on lui souhaite de se trouver du travail plus près de chez lui le plus rapidement possible... Les raisons de son départ sont personnelles, on ne s'étendra pas sur les discussions confidentielles que nous avons pu avoir avec lui. Il a fait de bonnes choses et maintenant, les gens en place dans notre organisation vont continuer notre plan de relance », a déclaré Sear.

Quelques heures après l'entrevue, les Olympiques conviaient les médias locaux à une conférence de presse qui aura lieu mercredi matin alors que l'équipe annoncera « des nominations importantes au sein de son équipe administrative et des changements au niveau de la stratégie marketing ». Une restructuration majeure qui « est accueillie comme un vent de fraîcheur et aura de nombreux impacts positifs sur l'avenir du club », précise-t-on dans l'invitation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer